Le nouveau programme-cadre d’ÉPS est arrivé… et il sera mis en œuvre. Il en était grand temps. | Ophea.net

Le nouveau programme-cadre d’ÉPS est arrivé… et il sera mis en œuvre. Il en était grand temps.

Mardi, Mars 3, 2015 - 12:18

Au cours des cinq dernières années, les élèves de l’Ontario ont fait leur apprentissage à partir d’un curriculum plus vieux que plusieurs d’entre eux. Publié à la fin des années 90, le curriculum datant de 16 ans est le plus désuet de tout le Canada et cela a eu un véritable impact sur nos enfants. Cependant, avec la publication le 23 février du programme-cadre révisé d’ÉPS 2015 pour les écoles élémentaires et secondaires, l’Ontario a l’occasion de mettre en œuvre la plus importante intervention en matière de promotion de la santé à ce jour dans la province. C’est une formidable nouvelle!

Ophea, en tant qu’une des associations dont la vocation est axée sur l’éducation physique et la santé, voit d’un bon œil la publication du programme-cadre d’ÉPS 2015. C’est le moment de célébrer le fait que les éducateurs possèdent maintenant un des outils essentiels pour assurer que les élèves reçoivent un enseignement de qualité en matière d’ÉPS, une pierre angulaire pour des écoles saines et d’autres politiques sur la santé dans les écoles.

Voici quelques commentaires et réactions d’éducateurs, de leadeurs de la santé publique, de parents et d’élèves relativement à cette importante réalisation :

« Ce qui m’enthousiasme le plus c’est tout simplement d’être à jour avec les problèmes et les enjeux actuels dans la société. Le précédent programme-cadre fut mis à jour lorsque j’étais en 7e année! Les mises à jour sur la santé mentale, l’intimidation et la sexualité étaient vraiment nécessaires. Le gouvernement a finalement réalisé que ce sont des problèmes auxquels sont confrontés de plus en plus nos élèves et que nous ne pouvons plus tout simplement faire semblant que ceux-ci n’existent pas. Depuis des années maintenant, les écoles doivent traiter de ces questions par elles-mêmes et la plupart des enseignants d’éducation physique n’ont eu nul autre choix que d’adapter et de créer leurs propres leçons. C’est formidable de savoir que maintenant, tous les enseignants auront accès aux mêmes ressources et qu’ils enseigneront tous un contenu visant les mêmes résultats d’apprentissage.
Ce programme-cadre nous donne plus d’occasions de lancer des dialogues avec des experts de la communauté et avec les parents. Le programme-cadre préconise une approche pédagogique commune pour l’apprentissage des élèves. Par ce fait même, on devrait pouvoir limiter les tabous et les préjugés relativement aux discussions portant sur la santé et le bien-être et créer une ouverture favorisant le partage et les échanges qui aideront les élèves à se sentir plus à l’aise au sujet de leur personne et des choses ayant un impact sur leur vie. »
— Matthew Stewart, enseignant d’éducation physique à l’élémentaire et au secondaire

« Je suis très enthousiasmée par le sujet en matière de santé Croissance et développement dont le contenu a été révisé et qui s’intitule maintenant Développement et santé sexuelle. Cependant, ce qui me réjouit le plus, c’est la publication de la version définitive du programme-cadre d’ÉPS dans son intégralité. Maintenant, avec la publication de l’intégralité du programme-cadre d’ÉPS, les enseignants peuvent faire la prestation du contenu de façon structurée et cohérente, et ce qui est plus important encore, ils peuvent le faire en utilisant une approche englobant l’enfant dans son ensemble, c’est-à-dire sur les plans physique, émotionnel, social et cognitif.
Le programme-cadre m’aidera à aborder les sujets d’actualité! Il y a des sujets délicats dont me parlent les parents parce qu’ils ne comprennent pas la portée du sujet ou parce qu’ils ne savent pas comment aborder le sujet de façon appropriée pour l’âge de leur enfant. Voici quelques exemples : cyberintimidation, faire des choix éclairés lorsque l’on publie des photos ou des commentaires sur des sites de réseaux sociaux, leur fournir des ressources et des connaissances relativement à leur santé. Avec la publication du programme-cadre, les enseignants ont les outils pour aider les élèves aujourd’hui à acquérir les habiletés personnelles, les habiletés interpersonnelles et la pensée critique et créative dont ils ont besoin pour mener une vie saine et active. »
– Andrea Haefele, enseignante d’éducation physique à l’élémentaire

« Je crois que le programme-cadre révisé d’ÉPS aura un énorme impact sur les élèves parce qu’il va créer un environnement favorisant l’acquisition de connaissances et préconisant une attitude positive relativement à la sexualité. Le programme-cadre révisé fournira de meilleurs outils aux élèves pour les aider à établir et maintenir des relations saines. De plus, il permettra de créer un environnement où il est possible de discuter de sexualité en toute sécurité. Le programme-cadre avait besoin d’être mis à jour depuis longtemps; nous sommes donc très heureuses qu’il ait été renouvelé. L’inclusion du concept du consentement, chose à laquelle nous tenions beaucoup, aura sans aucun doute un impact sur l’éducation des élèves ainsi que sur leur vie. Le consentement est un concept que peu d’enfants et de jeunes connaissent, bien que ce soit un élément de base pour établir et maintenir une relation saine. Maintenant que le consentement sera abordé en classe, tout cela va changer. » –Tessa, élèves à l’élémentaire @wegiveconsent

« Ce programme-cadre aura un tout aussi grand impact sur les adultes que sur les élèves, fournissant aux élèves l’information dont ils ont besoin relativement à une sexualité saine ainsi que sur des façons sécuritaires d’utiliser la technologie (p. ex., information sur le sextage); il est à espérer que les élèves assimileront cette information et qu’ils la rapporteront à la maison et la mettront en pratique dans leur vie en dehors du contexte scolaire. Cela donnera l’occasion aux parents et aux enseignants de parler aux jeunes au sujet des relations et d’avoir des conversations portant sur le consentement et la sécurité. » Lia, élèves à l’élémentaire @wegiveconsent

« C’est très excitant d’avoir un programme-cadre répondant si bien aux besoins de nos élèves et reflétant la réalité du monde dans lequel ils vivent. Le monde d’aujourd’hui est bien différent de celui de 1999, lorsque le programme-cadre précédent fut publié et que l’accent était alors mis sur l’acquisition de connaissances. En dépit d’un programme-cadre désuet, les enseignants d’ÉPS ont travaillé de façon acharnée pour fournir aux élèves des expériences d’apprentissage pertinentes et authentiques avec lesquelles ils pouvaient établir des liens à leur vie. Il y a de quoi se réjouir que nous ayons maintenant les outils dont nous avons besoin pour aider nos élèves à penser de façon critique relativement l’immense quantité d’information à laquelle ils sont exposés sur Internet et sur les réseaux sociaux. De plus, les outils leur permettront d’acquérir les habiletés nécessaires pour prendre des décisions saines et pour revendiquer pour leur santé et celle d’autrui. L’inclusion de la santé mentale à travers les différentes parties du programme-cadre est essentielle pour aider nos élèves à relever les défis auxquels ils sont confrontés et à être résilients par rapport à ces défis. L’ampleur et l’étendue de l’apprentissage et de la diversité du contenu du programme-cadre sont un reflet de la diversité au sein de notre société aujourd’hui. Dorénavant, tous les élèves se reconnaîtront dans le programme-cadre, ce qui est essentiel pour susciter leur engagement et pour leur réussite. Ce programme-cadre est maintenant pertinent par rapport à leur vie. Il aborde plusieurs des enjeux auxquels ils sont confrontés sur une base quotidienne dans ce monde complexe. Il soutiendra les élèves dans l’acquisition d’habiletés clés dont ils ont besoin pour relever les défis présents dans leur monde et pour prendre des décisions éclairées relativement à leur vie. »
–Joanne Walsh, enseignante d’éducation physique au secondaire

« Je me réjouis du fait que le programme-cadre révisé enseignera aux enfants le nom des parties de leur corps au cours des premières années d’études. Ces leçons à un plus jeune âge leur fourniront un vocabulaire leur permettant d’établir des limites personnelles avec les amis, la famille et les étrangers. Ce vocabulaire leur permettra également de décrire avec plus de précision des troubles de santé ou des blessures à leurs parents ou aux personnes qui s’occupent d’eux. En vieillissant et en passant au stade de l’adolescence, ce langage leur sera très utile lorsqu’ils auront besoin de communiquer avec des partenaires avec lesquels ils ont établi des relations, des pairs et des professionnels de la santé.
J’espère que l’accent mis sur le respect des différences, que ce soit relativement aux aptitudes, aux façons de s’exprimer et aux modes de vie, favorisera un plus grand sentiment de compassion et d’empathie chez tous les élèves. Les élèves qui se sentent acceptés par leurs pairs ont un meilleur rendement à l’école et éprouvent moins de problèmes de santé mentale que ceux qui sont marginalisés. L’accent mis sur l’inclusion a le potentiel de créer des expériences plus positives à l’école pour tous les élèves de l’Ontario.
Étant à la fois éducatrice en matière de sexualité et parent, je suis enthousiaste à l’idée de discuter avec les enseignants de mon enfant au sujet de l’éducation sexuelle se faisant en classe. Cela me donnera l’occasion de me préparer pour des conversations connexes à la maison et ce sera une excellente occasion d’apprendre de nouvelles approches différentes que je pourrai mettre en pratique dans le contexte de mon enseignement. »
– Nadine Thornhill, éducatrice en sexualité et parent

« Ce qui me réjouit le plus c’est l’ajout du concept de « consentement » au nouveau programme-cadre ainsi que l’éducation au sujet de la population LGBTQ. Ces changements reflètent les importantes avancées de la société sur ces sujets depuis 1998, et ils étaient très attendus.
Le programme-cadre agira comme une plateforme favorisant la collaboration entre les parents, les enseignants et la communauté. Les enseignants fourniront les connaissances de base aux élèves, tandis que les parents et les organismes communautaires pourront ajouter à ces connaissances par leurs propres enseignements. Je crois que c’est la première fois que cette dynamique est mise en place, et c’est avec enthousiasme que j’attends de voir quels en seront les résultats. »
–Trevor Sookraj, président, Ontario Student Trustees’ Association

« Je suis très enthousiasmé à l’idée de l’impact potentiel du nouveau programme-cadre sur l’approche des enseignants relativement au domaine d’étude Compétence motrice et à l’activité physique. Ce domaine d’étude mettra au défi les enseignants d’aller au-delà de ce qu’était l’éducation physique par le passé. Dorénavant, ce domaine d’études nous fournira les outils pour enseigner d’une façon telle que les élèves pourront comprendre qu’ils peuvent apprendre à propos d’eux-mêmes et d’autrui par le mouvement.
Je suis persuadé que ce programme-cadre peut influencer leurs comportements et leurs attitudes maintenant et tout au long de leur vie adulte. Ils assumeront la responsabilité de leur propre santé et ils aideront les autres à faire de même. Et puisqu’ils ont bien accès aux ressources dont ils ont besoin, ils auront en main les outils pour faire les choix appropriés lors de chaque étape de leur vie. »
–Ron Lopez, directeur, Conseil d’administration d’Ophea

« Je suis ravie que les attentes amènent davantage du contenu d’apprentissage au sujet de la bonne santé mentale et des relations à partir des classes au primaire. C’est la pierre d’assise dont nous avons besoin pour avoir des conversations au sujet du consentement, de l’intimité et du plaisir avec les élèves des années supérieures. Je crois également que ce programme-cadre est plus inclusif relativement aux cultures, aux genres et aux orientations. »  – Kim Martyn, Promotion de la santé sexuelle, Santé publique Toronto

Et maintenant, qu’arrive-t-il? Avec la mise en œuvre prévue en septembre 2015, Ophea a commencé à élaborer des outils et des ressources pour assurer que les éducateurs et les partenaires du domaine de l’éducation aient les outils dont ils ont besoin pour enseigner aux élèves de façon efficace et appropriée à partir du programme-cadre de 2015.
Nous vous informerons sur notre progrès par l’entremise de notre site Web (Ophea.net) et de notre bulletin électronique mensuel eConnexion (cliquez ici pour vous abonner).

Pour plus d’information sur le rôle qu’a joué Ophea relativement aux efforts déployés pour la publication du programme-cadre révisé et pour des liens utiles pour en apprendre davantage au sujet du programme-cadre, rendez-vous à notre page Web portant sur notre travail de revendication, de mobilisation et de défense de causes en cliquant sur Plaidoyer à partir de la page d’accueil de notre site Web.