Chronique sur le webinaire « Exploring and Applying Vaping Education within the Elementary H&PE Curriculum » (Éducation sur le vapotage et programme-cadre d’ÉPS de l’élémentaire) | Ophea.net

Chronique sur le webinaire « Exploring and Applying Vaping Education within the Elementary H&PE Curriculum » (Éducation sur le vapotage et programme-cadre d’ÉPS de l’élémentaire)

Vendredi, Mai 21, 2021 - 10:30

Le 27 avril 2021, Ophea a présenté un webinaire sur l’éducation sur le vapotage dans le contexte du programme-cadre d’éducation physique et santé (ÉPS) du palier élémentaire. Le webinaire fut divisé en trois grands thèmes afin de permettre aux participants :

d’examiner la portée et l’enchaînement de l’apprentissage sur le vapotage dans le contexte du programme-cadre d’ÉPS de la 4e à la 8e année;

d’en apprendre davantage sur l’approche axée sur la réduction des méfaits et sa mise en application lors des discussions avec les élèves sur le vapotage à l’aide de mises en situation;

de prendre connaissance de stratégies, de plans de leçons, et de ressources pour l’éducation sur le vapotage.

Les présentatrices ont proposé des stratégies pédagogiques relatives aux trois thèmes interdépendants qui font appel aux ressources et aux plans de leçons d’Ophea, puis les participants ont pris part à des discussions en petits groupes.

Nous tenons à remercier à nos présentatrices :

  • Deniece Bell, enseignante d’éducation physique et santé au Peel District School Board.
  • Andrea Haefele, enseignante d’éducation physique et santé au York Region District School Board, et présentement conseillère en matière du programme-cadre pour Ophea.
  • Joanne Walsh, chargée de cours à la faculté d’éducation de l’Université Brock, et conseillère en matière du programme-cadre pour Ophea.

Visionnez l’intégralité du webinaire sur notre chaîne YouTube (en anglais seulement).

Thème 1 : Points d’entrée dans le programme-cadre et stratégies pour favoriser l’apprentissage des élèves sur le vapotage

L’enseignement sur le vapotage peut être abordé comme un des concepts plus généraux de santé pour satisfaire aux besoins des élèves et pour les aider dans l’acquisition de leur littératie en santé. Les attentes décrivent les habiletés et les connaissances nécessaires pour mener une vie saine et active à tout âge ou à tout stade de développement; le personnel enseignant a ainsi la latitude voulue pour discuter avec les élèves d’une foule de notions visant à favoriser leur santé et leur bien-être à long terme. Joanne a rappelé aux participants que les élèves peuvent avoir besoin d’acquérir des connaissances sur le vapotage et des habiletés pour composer avec des situations associées au vapotage, peu importe leur âge et leur stade de développement, et que ces attentes fournissent un point d’entrée pour aborder le sujet avec les élèves.

Joanne a aussi souligné que le vapotage est abordé dans les contenus d’apprentissage du domaine d’étude Vie saine de la 4e et de la 6e année, et qu’il est aussi mentionné dans les exemples de discussion entre l’enseignante ou l’enseignant et les élèves dans les autres années d’études.

  • En 4e année, les élèves apprennent des notions de base sur le vapotage, et mettent en application des techniques de refus et des habiletés de prise de décision pour faire des choix éclairés et judicieux concernant le vapotage.
  • En 5e année, les élèves mettent en application des techniques de refus et des habiletés de prise de décision pour composer avec des situations associées à des comportements comme le vapotage.
  • En 6e année, les élèves examinent divers facteurs qui influent sur la consommation de drogues et utilisent des habiletés de prise de décision pour faire des choix personnels judicieux concernant la consommation de substances, y compris le choix de s’abstenir.
  • En 7e et 8e année, les élèves examinent les liens entre les problèmes de santé mentale et la consommation problématique de substances, ainsi que les possibles signes annonciateurs et conséquences.

Andrea a fait part de ses expériences relatives à l’enseignement sur le vapotage aux élèves du cycle moyen, et a rappelé au personnel enseignant de penser à l’avance afin de préparer les élèves à des situations dans lesquelles elles et ils pourraient se retrouver en grandissant. « Mon enseignement vise à transmettre à mes élèves les connaissances et les habiletés socioémotionnelles nécessaires pour les préparer à composer avec des situations qu’elles et ils pourraient rencontrer concernant la consommation de substances comme le vapotage alors qu’elles et ils grandissent et passent aux dernières années de l’élémentaire et aux premières années du secondaire. »

De plus, Andrea a expliqué comment elle utilise les mises en situation tirées des plans de leçons (Consommation de substances et prévention des blessures : choix sains) pour la 4e année des Ressources d’appui au programme-cadre d’ÉPS pour donner la possibilité à ses élèves de penser au préalable à leurs choix et à leurs décisions, et de s’exercer à communiquer leurs décisions. Elle a aussi expliqué comment elle adapte l’activité Le message par l’expression artistique extraite de la ressource d’Ophea, Idées pour passer à l’action : Cannabis. Cette activité permet aux élèves d’exprimer leurs sentiments et leurs pensées concernant le vapotage, de décrire diverses sources de stress, et de communiquer par divers moyens artistiques comme la peinture, le dessin, les photos, les images, et les mots.

Deniece a rappelé aux participants l’importance d’être au fait des connaissances et du vécu des élèves, et d’être conscient de toute question qu’elles et ils pourraient se poser, afin de les préparer à des conversations sur des sujets comme le vapotage. « Au cycle intermédiaire, les élèves comptent sur leurs pairs pour de l’information pour leur apprentissage. Les élèves se posent des questions à propos de ce qu’elles et ils entendent et voient relativement à la consommation de substances, comme le vapotage. À la 7e année, les élèves savent ce qu’est le vapotage; les discussions peuvent alors se pencher sur les personnes et les facteurs qui influent sur leurs décisions, et la façon dont ces facteurs sont liés et s’alignent à leur conscience de soi, à leurs valeurs, à leur culture, et à leur religion. » Ces conversations permettent aux élèves d’améliorer leurs habiletés socioémotionnelles en leur donnant la possibilité de renforcer leur conscience de soi et leur sentiment d’identité personnelle afin de pouvoir faire des choix qui favorisent leur bien-être.

Deniece a aussi présenté des façons d’utiliser les technologies pour entretenir des discussions éclairées avec les élèves sur les conséquences du vapotage, comme le visionnement de la vidéo du Gouvernement du Canada, Ne conduis pas gelé, qui dépeint des situations dans lesquelles les élèves peuvent se trouver.1 « Je fais travailler les élèves avec la stratégie de “penser à deux, c’est mieux” pour ces vidéos pour favoriser les échanges, et pour créer un espace sécuritaire où les élèves peuvent faire part de leurs idées et de leurs perspectives. Il faut que les élèves à ce stade de développement aient les connaissances et les habiletés pour prendre des décisions pertinentes à leur situation et à leur vie, et pour les communiquer à leur famille, à leurs amis, et à d’autres personnes dans leur communauté. »

Thème 2 : Une approche axée sur la réduction des méfaits pour les discussions avec les élèves sur le vapotage

Joanne a résumé les principes axés sur la réduction des méfaits que le personnel enseignant peut mettre en pratique pour aborder le sujet du vapotage avec délicatesse, et pour créer des espaces plus sécuritaires et plus inclusifs lors de l’éducation sur le vapotage. L’approche adopte une attitude sans jugement et de compassion, et reconnaît qu’il existe diverses raisons, certaines étant complexes, pour lesquelles les personnes peuvent choisir de consommer des drogues. Elle reconnaît que la consommation de drogues fait partie de notre monde plutôt que de l’ignorer et de la condamner; elle prône le respect des décisions et des choix individuels concernant la consommation de drogues, bien qu’ils puissent être différents des nôtres; et elle respecte les droits des personnes à avoir accès à des services, peu importe leurs choix.

La réduction des méfaits est aussi axée sur la réduction des torts sur les plans social et physique qui peuvent être causés par la consommation de substances et sur des choix plus judicieux. L’abstinence est un objectif potentiel, mais elle n’est pas la seule option acceptable.2

Joanne a souligné, qu’en tant qu’enseignantes et enseignants, lorsque nous adoptons cette approche, nous devons aussi reconnaître que même si nous axons nos efforts sur la prévention, certains élèves consommeront tout de même des substances. L’adoption de cette approche permet aux élèves d’acquérir les connaissances et les habiletés socioémotionnelles nécessaires pour prendre des décisions éclairées, et d’assumer la responsabilité pour leurs choix et leurs décisions alors qu’elles et ils deviennent plus autonomes.

Andrea a expliqué que le fait de reconnaître que la consommation de substances peut faire partie du vécu de ses élèves à l’extérieur de la classe lui rappelle l’importance d’adopter une attitude sans jugement, et de penser au langage qu’elle utilise lorsqu’elle touche à des sujets comme le vapotage. Elle a présenté des façons d’adapter l’activité Ciblez vos influences, extraite de la ressource d’Ophea, Idées pour passer à l’action : Cannabis, pour que les élèves réfléchissent aux personnes et aux facteurs qui ont de l’influence dans leur vie, et pour qu’elles et ils apprennent à prendre des décisions et à poser des gestes dans des situations associées au vapotage. « C’est pertinent à la vie de mes élèves; ça leur permet de réfléchir à ce qui les influence, comme la famille, les amis, les médias, leur culture, leur religion ou leur vécu. Ça permet aux élèves de déterminer leurs valeurs et c’est très efficace, car ça intègre l’apprentissage socioémotionnel. »

Deniece a expliqué que l’adoption d’une approche axée sur la réduction des méfaits aide le personnel enseignant à mieux comprendre les élèves et leurs vies. « Pour mes élèves, je suis une source fiable. Alors, en adoptant cette approche, je leur transmets de l’information crédible et pertinente dans un espace où ils sont vus, entendus et valorisés, et où ils se sentent en mesure de prendre des décisions avec assurance qui concordent à leurs valeurs. Cette approche permet aux élèves de développer leur estime de soi et leur sentiment d’identité personnelle en les orientant dans leurs choix et leurs décisions, et en les aidant à exprimer leurs décisions dans des situations associées au vapotage. »

Deniece a aussi présenté des façons d’utiliser l’activité pour la 7e année, L’usage de cannabis et les effets sur la santé, extraite des Ressources d’éducation sur le cannabis d’Ophea, afin d’y intégrer l’étude des médias et de proposer aux élèves des moyens créatifs d’exprimer et de communiquer leurs idées, leurs choix, et leurs décisions concernant le vapotage. « En permettant à mes élèves de s’exprimer et en leur donnant des choix, ils s’impliquent davantage dans leur apprentissage et démontrent leur compréhension des conséquences de l’usage de substances comme le vapotage, et ils sont en mesure d’appliquer leur esprit critique pour prendre des décisions éclairées. »

Thème 3 : Stratégies, plans de leçons et ressources pour l’éducation sur le vapotage

Les Outils pour l’évaluation à remplir d’Ophea peuvent être utilisés dans divers contextes pour entretenir des discussions sur le vapotage avec les élèves. Ces outils comme la Visite de la galerie, le tableau SVAQ, et l’organisateur graphique « Penser à deux, c’est mieux » favorisent la participation des élèves dans des discussions avec un partenaire ou en petits groupes pour exprimer leurs idées, leurs choix et leurs décisions avant ou au lieu de les exprimer devant l’ensemble du groupe.

Au cours du webinaire, les participants ont eu l’occasion de prendre part à une séance d’échanges en petits groupes animée par des pairs pour faire un retour sur leur apprentissage, et pour le mettre en application à l’aide des mises en situation pour les élèves des Ressources d’appui au programme-cadre d’ÉPS : 1re à 8e année d’Ophea, et des questions connexes.

Les participants furent encouragés à consolider leur apprentissage et à le transmettre à leurs collègues de leur communauté scolaire. Le guide de discussion pour le palier élémentaire « Éducation sur le cannabis : lancez la discussion » d’Ophea fut présenté comme un outil qui peut être adapté pour poursuivre les discussions sur le vapotage.

Ressources additionnelles

Ressources pour la salle de classe

Poursuivons la discussion! Partagez avec nous (@OpheaCanada) sur Twitter, Facebook, et Instagram.

Pour demeurer à l’affut des possibilités de perfectionnement professionnel, des ressources et des services d’Ophea, inscrivez-vous pour recevoir le bulletin électronique eConnexion d’Ophea.


1 Gouvernement du Canada. (2021). Ne conduis pas gelé. Récupéré de : https://www.canada.ca/fr/campagne/ne-conduis-pas-gele.html

2 Harm Reduction International. (2021). What is Harm Reduction. Extracted from https://harmreduction.org/about-us/principles-of-harm-reduction/