Chronique sur le webinaire « Drawing the Line on Sexual Violence in Ontario » (Traçons-les-limites sur la violence à caractère sexuel en Ontario) | Ophea.net

Chronique sur le webinaire « Drawing the Line on Sexual Violence in Ontario » (Traçons-les-limites sur la violence à caractère sexuel en Ontario)

Lundi, Mars 29, 2021 - 07:46

Le personnel enseignant occupe plusieurs rôles au sein d’une communauté scolaire. Sa position lui permet de façonner l’apprentissage des élèves et de les encadrer pour les faire progresser sur la voie de l’autonomie et les aider à devenir des individus responsables. En tant que modèles et mentors pour les élèves, les membres du personnel enseignant jouent aussi un rôle important dans le développement des attitudes et des comportements des élèves favorisant des choix sains et actifs la vie durant. Grâce au programme-cadre d’éducation physique et santé, le personnel enseignant peut aider les élèves à comprendre la notion du consentement et à reconnaître les signes d’une relation saine ou malsaine.

Le 3 mars 2021, Ophea s’est joint à l’Ontario Coalition for Rape Crisis Centres (OCRCC) pour la présentation d’un webinaire pour le personnel enseignant de la 7e à la 12e année portant sur l’éducation sur la prévention de la violence à caractère sexuel. Lors de la séance, les présentatrices ont établi des liens aux programmes-cadres d’éducation physique et santé, tout en soulevant des éléments à considérer pour la planification et l’enseignement afin d’aider le personnel enseignant à lancer et à poursuivre des discussions dans un environnement sécuritaire et constructif pour tous les apprenants.

Cette séance fut financée par le Gouvernement de l’Ontario en lien avec l’initiative de Ressources d’éducation sur la prévention de la violence à caractère sexuel d’Ophea, et nous tenons à remercier l’OCRCC pour sa collaboration ainsi que nos présentatrices :

  • Roslyn Deisinger est éducatrice en prévention de la violence à caractère sexuel fondée sur le genre et travaille actuellement à l’Ontario Coalition of Rape Crisis Centres à titre de coordinatrice de la campagne Draw the Line/Traçons-les-limites.
  • Andrea Haefele est enseignante d’éducation physique et santé au York Region District School Board et présentement conseillère en matière du programme-cadre pour Ophea.
  • Robin MacDonald est ambassadrice d’Ophea et enseignante spécialisée en ÉPS et en éducation de l’enfance en difficulté pour le Near North District School Board.

Visionnez l’intégralité du webinaire sur notre chaîne YouTube (en anglais seulement).

Préparation du terrain et obligation de faire un signalement

« Le domaine d’étude Vie saine est conçu pour aider l’élève à mieux comprendre les facteurs qui favorisent le développement sain, à assumer la responsabilité de sa propre santé à tous les stades de sa vie et à développer le respect pour la santé dans le monde qui l’entoure. »1

  • Qu’est-ce que signifie le consentement dans les situations rencontrées dans la vie?
  • À quel moment une situation en devient-elle une de non-respect du consentement et de la vie privée?
  • Comment pouvons-nous entretenir des discussions avec les élèves sur la violence à caractère sexuel fondée sur le genre?

« Certains sujets du domaine d’étude Vie saine doivent être abordés avec respect et beaucoup de délicatesse et d’empathie en raison des valeurs familiales, religieuses, sociales ou culturelles et de la nature personnelle de ces sujets. » 2

La création d’un milieu d’apprentissage sécuritaire (sur le plan physique) et sécurisant (sur le plan émotionnel) est un élément important d’une pédagogie efficace, particulièrement lors de l’enseignement et de l’apprentissage de nouvelles habiletés et de nouveaux concepts. Le principe des quatre piliers de la Commission des étudiants, soit le respect, l’écoute, la compréhension, et la communication, peut favoriser la création d’un milieu d’apprentissage plus sécuritaire et sécurisant, ainsi qu’une compréhension commune du respect en classe lorsque les sujets du consentement et de la violence à caractère sexuel fondée sur le genre sont abordés.

Le personnel enseignant peut parfois adopter le rôle d’adulte bienveillant pour les élèves. Bien que précieux pour les communautés scolaires, ce rôle peut devenir une responsabilité difficile et exigeante, particulièrement lorsqu’un élève choisit de divulguer des informations personnelles. Il faut bien comprendre les limites de la confidentialité entre le personnel enseignant et les élèves, et connaître les politiques et les directives sur la gestion des risques du conseil scolaire, ainsi que les limites de la profession et les ressources professionnelles qui sont accessibles. Si un élève divulgue être susceptible de se causer du tort ou d’en causer à autrui, cette information ne peut demeurer confidentielle entre l’élève et l’enseignant.e devant s’acquitter de son obligation de faire un signalement.

Qu’est-ce que le consentement?

Le concept du consentement est bien ancré dans le programme-cadre d’éducation physique et santé. L’apprentissage sur ce sujet se fait en complément à l’apprentissage socioémotionnel et au domaine d’étude Vie saine de la 1re à la 8e année et aux habiletés de vie et au domaine d’étude Vie saine de la 9e à la 12e année. Il est important que le programme-cadre soit utilisé pour favoriser l’acquisition d’habiletés permettant de repérer, de prévenir, et de résoudre des problèmes dans plusieurs domaines dont l’intimidation, l’agression par les pairs, la violence envers les enfants, le harcèlement, et la violence dans les relations.

Le consentement peut prendre une allure différente selon l’âge et le stade de vie :

  • Au primaire, les élèves apprennent à reconnaître les comportements de bienveillance et de malveillance ainsi que l’importance de s’affirmer et de défendre autrui.
  • Au cycle moyen, les élèves apprennent au sujet de divers types d’intimidation, de comportements abusifs, et de comportements non consensuels. Les élèves apprennent à prendre des décisions éclairées pour se respecter et respecter les autres afin d’établir et de maintenir des relations saines.
  • Aux cycles intermédiaire et supérieur, les élèves s’appuient sur leurs apprentissages antérieurs pour analyser des situations de violence qui présentent des dangers pour leur sécurité personnelle.

Le consentement et la demande de consentement sont nécessaires pour l’établissement de limites et le respect des limites d’autrui. Les élèves doivent apprendre à communiquer efficacement leurs besoins et à communiquer avec autrui afin d’établir et de maintenir des relations saines.

Qu’est-ce le consentement à des activités sexuelles?

Les baisers, les contacts sexuels, et les relations sexuelles sont des exemples d’activités sexuelles. Le choix d’avoir ou non des relations sexuelles est très personnel. Au cours du cycle intermédiaire, les élèves commencent à se familiariser avec les « facteurs physiques, émotionnels, sociaux, et cognitifs qui entrent en jeu lors des prises de décisions au sujet de la santé sexuelle. » 3 et développent des habiletés de pensée critique en ce qui concerne l’intimité sexuelle. En tant qu’enseignants.es, nous devons expliquer les facteurs qui peuvent influencer la décision d’une personne de participer ou non à des activités sexuelles et enseigner aux élèves ce en quoi consiste une relation saine pour que ces derniers puissent faire des choix judicieux et éclairés.

Le consentement sexuel est un accord volontaire de se livrer à une activité sexuelle. Le consentement avise une personne que l’activité sexuelle est souhaitée. Une activité sexuelle sans consentement est un viol ou une agression sexuelle. Les élèves doivent connaître les éléments du consentement pour savoir qu’elles et ils ont le contrôle de leur corps. Lors du webinaire, les éléments principaux du consentement selon Planned Parenthood , 4 furent décrits pour montrer comment établir et maintenir des relations saines et pour déceler des relations malsaines et intervenir dans de telles situations.

  • Volontaire. Le consentement est un choix qui est donné de plein gré, sans contrainte, sans manipulation, et sans l’influence de l’alcool ou de la drogue.
  • Continu. Il peut être retiré en tout temps par une personne qui change d’idée sur ce qu’elle souhaite faire.
  • Éclairé. Le consentement est seulement possible lorsque l’on sait tout ce que l’on doit savoir.
  • Enthousiaste. Il ne faut faire que les choses que l’on veut et non ce que l’on croit être attendu de faire.
  • Spécifique. Lorsque l’on dit oui pour une chose, cela ne signifie pas que l’on dit oui pour d’autres choses.

Qu’est-ce que la violence à caractère sexuel fondée sur le genre?

Comme Roslyn l’a expliqué lors du webinaire, la violence à caractère sexuel décrit la force ou la manipulation (physique ou psychologique) utilisée pour se livrer à une activité sexuelle avec une personne sans son consentement. La violence à caractère sexuel peut prendre diverses formes comme la maltraitance à caractère sexuel commise sur des enfants, les incidents isolés d’agression sexuelle, la violence commise par un partenaire intime, le harcèlement criminel, et la cyberintimidation.

Les normes de la société peuvent être un facteur dans la violence à caractère sexuel. L’oppression sous toutes ses formes fait partie des causes fondamentales de la violence à caractère sexuel. Cela comprend notamment le racisme, le classisme, le sexisme, et le capacitisme. Il est important de souligner que de nombreuses personnes sont toujours victimes d’actes de violence en raison de leur genre, leur expression de genre, leur identité de genre, ou leur genre présumé étant donné les déséquilibres de pouvoir causés par les attitudes sociétales relatives au genre et à la sexualité. Roslyn a également expliqué que la violence à caractère sexuel fondée sur le genre est une forme de violence dirigée contre une personne à cause de son genre ou une forme de violence commise de manière disproportionnée contre des personnes d’un genre particulier. Le lien entre le genre et la violence est complexe; cependant, c’est par l’éducation que nous pouvons mettre fin à cette violence, et ça commence ici même!

Les programmes-cadres d’éducation physique et santé favorisent l’acquisition par les élèves d’habiletés pour défendre leurs positions, résoudre des conflits, et prendre des décisions, ainsi que des techniques d’affirmation, de résistance, et de refus. Les Ressources d’éducation sur la prévention de la violence à caractère sexuel sont fondées sur la campagne Traçons-les-limites. Cette campagne a été conçue pour améliorer la compréhension du personnel enseignant du harcèlement et de la violence à caractère sexuel et pour lui faire mieux connaître les moyens de prévention par l’éducation dès un jeune âge et par des discussions franches en classe.

Il est important de continuer à aider les élèves à apprendre comment créer et maintenir des relations saines pour établir des modèles positifs de communication et des relations de coopération épanouissantes fondées sur le respect. En apprenant les concepts liés au consentement, les élèves pourront reconnaître des situations de violence à caractère sexuel, poser des gestes en conséquence, et transmettre leurs connaissances relatives à l’égalité des genres.

Poursuivons la discussion! Dites-nous (@OpheaCanada) sur Twitter, Facebook et Instagram comment vous utilisez les Ressources d’éducation sur la prévention de la violence à caractère sexuel d’Ophea pour lancer des discussions en classe et à l’école.

Pour demeurer à l’affût des possibilités de perfectionnement professionnel, des ressources, et des services d’Ophea, inscrivez-vous pour recevoir le bulletin électronique eConnexion d’Ophea.

1Ministère de l’Éducation de l’Ontario. (2019). Le curriculum de l’Ontario de la 1re à la 8e année – Éducation physique et santé (p. 44). Récupéré de : http://www.edu.gov.on.ca/fre/curriculum/elementary/2019-education-physique-sante-1rea8e-annee.pdf

2Ministère de l’Éducation de l’Ontario. (2019). Le curriculum de l’Ontario de la 1re à la 8e année – Éducation physique et santé (p. 46). Récupéré de : http://www.edu.gov.on.ca/fre/curriculum/elementary/2019-education-physique-sante-1rea8e-annee.pdf

3Ministère de l’Éducation de l’Ontario. (2019). Le curriculum de l’Ontario de la 1re à la 8e année – Éducation physique et santé (p. 284-295). Récupéré de : http://www.edu.gov.on.ca/fre/curriculum/elementary/2019-education-physique-sante-1rea8e-annee.pdf

4Planned Parenthood. (2021). Sexual Consent. Récupéré de : https://www.plannedparenthood.org/learn/relationships/sexual-consent