Favoriser l’apprentissage et le bien-être du personnel enseignant en ces temps difficiles | Ophea.net

Favoriser l’apprentissage et le bien-être du personnel enseignant en ces temps difficiles

Mardi, Avril 13, 2021 - 07:54

Il est étonnant de voir toutes les stratégies innovatrices d’enseignement et d’évaluation que le personnel enseignant a mis en place pour satisfaire aux besoins individuels des élèves en classe, et pour que ces derniers aient des occasions pertinentes d’apprentissage, peu importe qu’il s’agisse d’un enseignement en personne, virtuel ou hybride au cours de l’année scolaire.

« Favoriser le développement sain de tous les élèves et leur permettre d’atteindre leur plein potentiel sont des priorités pour le personnel enseignant de l’Ontario. La santé et le bien-être des élèves contribuent à leur habileté d’apprentissage dans toutes les matières, y compris en éducation physique et santé, et cet apprentissage contribue à son tour à leur bien-être global ».1

Il ne fait aucun doute que les expériences d’apprentissage pour les élèves ont toujours été prioritaires pour qu’elles et ils puissent établir des liens pertinents entre leurs connaissances antérieures et leurs apprentissages dans le contexte du curriculum. Que ce soit pour l’enseignement de l’éducation physique et santé avec un masque et une visière, ou la prestation d’une leçon synchrone à des élèves qui sont dans leur cuisine, ou leur salon, ou dans un appartement d’une chambre à coucher, le personnel enseignant doit toujours s’adapter afin d’aider et d’encourager leurs apprenants à appliquer leurs apprentissages pour mener une vie saine et active, même en pleine pandémie!

La pandémie de la COVID-19 a posé de nombreux défis aux élèves. Les membres du personnel enseignant prennent des mesures pour favoriser le bien-être de leurs élèves étant donné que plusieurs d’entre eux se ressentent encore des répercussions de la fermeture des écoles, des consignes de distanciation physique et de l’isolement, et d’autres changements inattendus dans leur vie. Cependant, il est important d’être conscient que le stress engendré par les perturbations au cours de cette année scolaire a également des répercussions sur les membres du personnel enseignant. Comment vont-ils? Comment accorde-t-on la priorité à leur santé et leur bien-être? Comment des structures et des pratiques peuvent-elles être appliquées, et comment du temps pour réfléchir et prendre soin d’eux-mêmes peut-il être réservé pour favoriser leur santé mentale?

En février, nous avons eu l’occasion de rencontrer un groupe d’enseignants du secondaire du Halton District School Board qui font partie du département d’éducation physique et santé au sein de l’école secondaire virtuelle du conseil scolaire. Nous les avons rencontrés en premier lieu lorsque nous avons présenté leur profil comme Vedette du vendredi sur les pages Ophea sur Instagram et Twitter pour souligner leurs efforts visant à créer un environnement de travail propice à la collaboration, à l’innovation et aux échanges facilitant leur prestation de l’éducation physique et santé en ligne.

Création d’un espace sécuritaire

Lors de sa création, le département d’éducation physique et santé de l’école secondaire virtuelle était composé d’enseignants chevronnés qui travaillaient ensemble depuis plusieurs années, mais aussi d’enseignants qui en étaient à leurs premiers pas dans cette matière, et d’enseignants qui ne s’étaient jamais rencontrés en personne. Andrew Male, le chef du département d’éducation physique et santé était conscient que le degré d’expérience variait d’un enseignant à l’autre, et qu’il devait prendre des mesures pour diriger et encadrer son équipe pour favoriser le bien-être de tous en ces temps difficiles.

Comme l’explique Andrew, « Nous étions conscients de la situation unique dans laquelle nous étions, et nous avons adhéré à l’idée du travail d’équipe. Nous réussissons si tous les membres du département réussissent. Nous avons créé un Google Drive commun avec des ressources d’ordre général pour l’éducation physique et santé et des ressources spécifiques pour des cours (p. ex., PPL1/PPL2/PAF), et nous avons ensuite ajouté des ressources utilisées par un enseignant pour un cours particulier (p. ex., PPL1O — Andrew Male). Cette approche a inspiré ceux qui enseignaient l’éducation physique et santé depuis un bon bout de temps ainsi que les nouveaux venus au département, et ceux qui ne connaissaient pas bien certains cours. C’était encourageant et prometteur qu’autant de personnes soient prêtes à s’entraider le plus possible. » Étant un leader naturel, Andrew souhaitait établir un partenariat au sein de son département pour pouvoir créer un espace sain, sécuritaire et accueillant pour tous. Le maintien de moyens cohérents pour les membres du département de promouvoir des échanges et de nouer des liens a favorisé la création d’un espace sécurisant sur le plan émotionnel qui permet à son équipe d’explorer, d’apprendre, de réussir et même de commettre des erreurs!

Création d’un environnement propice à l’enseignement et à l’apprentissage

Kaitlyn Andrews est devenue enseignante permanente à temps plein cette année à titre d’enseignante pour l’école secondaire virtuelle. « Cette année a démarré comme étant l’année la plus difficile et la meilleure année. Je devais donner un cours dont je n’avais jamais entendu parler sans temps de préparation, car je devais également donner un autre cours. Sans le soutien continu de ce département et les idées qui ont été échangées, j’aurais été perdue. Grâce aux échanges de groupe et au matériel sur le répertoire partagé, je me sentais comme si je pouvais faire du bon travail. Puis, lorsque j’avais certains problèmes et que je devais composer avec des situations difficiles avec mes élèves, je savais que je pouvais compter sur mon département pour m’orienter et pour me faire sentir que tout se passerait bien. J’ai aussi peaufiné d’autres stratégies pour établir des liens avec des élèves à un point tel que des élèves m’ont dit que ce serait bien que chaque département fasse ce que nous faisons parce qu’ils se sentent chez eux dans nos cours d’éducation physique et santé. Il y a tellement d’élèves qui arrivent dans ce cours qui ont eu de mauvaises expériences par le passé à l’école en éducation physique et santé; après le dernier quadrimestre, environ 65 % des élèves de ma classe disent souhaiter suivre un cours d’ÉPS l’an prochain grâce à l’expérience vécue dans ce cours en 9e année. »

Rishi Malhotra possédait plusieurs années d’expérience dans l’enseignement des affaires et du commerce, mais il en était à ses premières armes dans l’enseignement de l’éducation physique et santé. « J’ai finalement eu l’occasion de mettre à profit mes compétences cette année après plusieurs années passées à enseigner le programme-cadre Affaires et commerce. Ça m’a surpris lorsque j’ai appris que j’allais faire de l’enseignement en ligne, car je n’avais aucune idée de ce à quoi pouvait ressembler l’éducation physique et santé en ligne. Heureusement, je suis arrivé dans un formidable département avec des collègues accueillants et engagés à collaborer pour que tout fonctionne pour nos élèves. On souligne les réussites de chacun, et chaque personne du département est humble et prête à apprendre et à entendre de nouvelles idées, peu importe son degré d’expérience en enseignement. »

L’art de commettre des erreurs ensemble

Nous sommes tous passés par là. Le passage à l’enseignement et à l’apprentissage en ligne cette année n’était peut-être pas quelque chose que les personnes avaient anticipé au cours de leur carrière d’enseignement, mais c’est maintenant notre réalité. Ceux parmi nous qui se considèrent comme chevronnés en classe ont appris que ce n’est pas autant les erreurs commises que la façon de les gérer qui compte. Nicole Rodrigues est enseignante depuis trois ans et admet qu’il y a eu de nombreux défis en cours de route; cependant, le fait d’avoir ses collègues à ses côtés l’a aidée à mieux comprendre comment améliorer sa confiance et ses compétences pour enseigner l’éducation physique et santé en ligne. « Nous nous faisons toujours demander, “À quoi ressemble l’éducation physique et santé en ligne?”, et bien franchement, nous nous posions la même question au début de l’année scolaire. Nous avons plongé immédiatement dans ce nouveau mode d’enseignement, particulièrement l’enseignement de l’éducation physique en équipe. De jour en jour, nous pouvons mieux répondre à cette question; c’est par la collaboration et l’établissement de liens. Je n’ai pas rencontré en personne la majorité des membres de notre département, mais je me sens comme si nous nous connaissions depuis des années. Nous formons un groupe de personnes qui souhaitent grandir et apprendre en tant qu’enseignants tout en faisant en sorte que cette année soit la plus formidable possible pour nos élèves! »

Il faut s’accorder une pause

Les membres du personnel enseignant travaillent de longues heures, le matin, tard en soirée et le weekend, pour fournir à leurs élèves un large éventail de possibilités pour apprendre, mettre en pratique, et faire la démonstration de leurs habiletés et de leurs connaissances relativement au curriculum. Cette équipe d’enseignants nous a appris qu’il est important de prendre le temps d’échanger et de s’écouter les uns les autres afin de nous permettre de penser à notre propre bien-être.

Andrew et son équipe du département d’éducation physique et santé tiennent des rencontres virtuelles hebdomadaires pour s’assurer que tous les membres sont là pour s’entraider. Il explique, « Ces rencontres virtuelles nous ont permis d’échanger sur nos difficultés et nos réussites, d’apprendre ensemble de ces expériences et de nous entraider dans l’enseignement de l’éducation physique et santé sur cette nouvelle plateforme. Cela nous a aussi aidés à maintenir notre santé mentale et notre bien-être. Nos expériences communes, dont nous avons discuté en tentant de créer ce programme virtuel, nous ont permis de comprendre que ce ne serait pas facile, qu’il y aurait des défis à surmonter en cours de route, et qu’il est normal que les choses ne fonctionnent pas exactement comme prévu au début; nous savions que du soutien était en place si nous avions besoin d’aide ou de conseils. Avant tout, nous avons pu réaliser que nous pouvions nous accorder une pause et ne pas nous mettre trop de pression sur les épaules pour être parfaits. Nous continuons à apprendre les uns des autres et à nous améliorer de jour en jour, tout en offrant des occasions d’apprentissage pertinentes à nos élèves. »

« Nous formons un groupe formidable. D’entrée de jeu, nous sommes entrés en contact et nous nous sommes mis sur la même longueur d’onde afin de survivre au début de l’aventure. Il fallait apprendre de nouveaux cours et apprendre une nouvelle plateforme, tout en enseignant un double. Sans ce groupe, je n’aurais pas survécu. Les membres du groupe sont toujours prêts à épauler un autre membre : donner un cours en remplacement, faire des diapos sur Google Slides pour rendre des leçons d’éducation sur la santé plus attrayantes, aider à la correction, partager des idées, et échanger sur des situations qui viennent de survenir pour aider à les régler. Je ne peux pas remercier assez ces personnes pour leur collaboration et leur camaraderie au quotidien. Sans ces liens tissés au début, personne n’en sortirait gagnant! » Marjean Szura

« L’enseignement virtuel de l’éducation physique et santé a posé des défis uniques étant donné que les élèves avaient des ressources limitées différentes les uns des autres. Nous avons travaillé en équipe pour trouver des façons créatives pour enseigner virtuellement un sujet “pratique”. Chaque membre de notre équipe a apporté à la table un ensemble de compétences qui lui était propre, et a collaboré afin de créer un programme formidable, et nouer de grandes amitiés. » Jennifer Parrish

« Quel formidable groupe de personnes dans ce département! J’ai eu le privilège d’enseigner avec ces gens extraordinaires au cours du premier quadrimestre et ce fut une belle aventure. Nous avons collaboré sans cesse sur tout, et nous nous sommes entraidés pour créer des leçons et des activités. Ma rencontre de ces gens formidables a renforcé ma confiance à titre de nouvelle enseignante, et je sais que si jamais j’ai un problème ou que j’ai besoin de quelque chose, je peux communiquer avec un ou l’autre parmi eux. J’adore aussi que nous puissions échanger et collaborer sur d’autres aspects de notre travail! Jen Parrish est devenue ma mentore et j’en suis très reconnaissante. Bien que mon séjour au département fut de courte durée, je leur parle tous les jours et je sens que je fais partie de la communauté! » Alex Savva

Ce fut un plaisir d’échanger avec ce groupe et d’apprendre d’eux. Lorsqu’elles travaillent ensemble, les écoles et les communautés peuvent être d’excellentes alliées pour motiver les élèves et le personnel enseignant à réaliser leur potentiel et à mener une vie saine et active. Bien qu’il soit difficile de souligner des éléments positifs au cours d’une pandémie, ceci est un rappel qu’il faut prendre du temps pour réfléchir aux façons dont nous pouvons établir et renforcer des relations bienveillantes avec nos collègues pour créer un environnement qui favorise le bien-être des élèves et du personnel enseignant.

Poursuivons la discussion! Partagez avec nous (@OpheaCanada) sur Twitter, Facebook et Instagram.

Pour demeurer à l’affut des possibilités de perfectionnement professionnel, des ressources et des services d’Ophea, inscrivez-vous pour recevoir le bulletin électronique eConnexion d’Ophea.


1Ministère de l’Éducation de l’Ontario. (2019). Le curriculum de l’Ontario de la 1re à la 8e année : Éducation physique et santé (p. 5). Récupéré de : http://www.edu.gov.on.ca/fre/curriculum/elementary/2019-education-physique-sante-1rea8e-annee.pdf