L’heure juste sur le cannabis : rentrée scolaire | Ophea.net

L’heure juste sur le cannabis : rentrée scolaire

Mardi, Septembre 3, 2019 - 10:19
Cannabis 101

Bienvenue à l’édition de la rentrée de la chronique d’Ophea L’heure juste sur le cannabis! La suite de cette série vous permettra d’avoir accès à de l’information d’actualité sur le cannabis cette année. Chaque mois, une nouvelle chronique sera publiée et disséminée à l’aide du bulletin eConnexion d’Ophea. Remplissez le formulaire de la chronique L’heure juste sur le cannabis pour soumettre vos questions et pour obtenir plus d’information sur la chronique.

À l’approche du premier anniversaire de la légalisation du cannabis, la chronique de ce mois-ci propose une mise à jour sur les lois et règlements régissant la consommation de cannabis à des fins non médicales en Ontario.

L’heure juste sur le contexte juridique en ce qui concerne le cannabis

Pour notre chronique de la rentrée scolaire, nous souhaitons faire un retour sur le contexte juridique actuel en ce qui concerne le cannabis. Il est important que les enseignants et le personnel scolaire soient au courant des lois et des règlements actuels afin de répondre aux questions des élèves sur le cannabis. Lisez ce qui suit pour en apprendre davantage sur les restrictions concernant les jeunes, la réglementation visant à les dissuader de consommer du cannabis, et la réglementation qui régira bientôt les produits comestibles à base de cannabis.

Bien que les adultes de 19 ans et plus peuvent consommer du cannabis, le gouvernement de l’Ontario a mis en place des règles pour le garder hors de la portée des enfants et des jeunes. Afin de dissuader les jeunes de consommer du cannabis, la Loi sur le cannabis interdit :

  • d’offrir des produits ou des emballages qui sont attrayants pour les jeunes;
  • de vendre du cannabis en libre-service ou dans des machines distributrices; et,
  • de promouvoir le cannabis où les jeunes peuvent voir cette promotion.

De plus, il est interdit de fumer ou de vapoter du cannabis à moins de 20 mètres des endroits où les enfants et jeunes se réunissent, notamment les terrains entourant une école et les lieux publics comme les terrains de jeux, les bibliothèques, et les terrains de sports. Il est aussi interdit de fumer ou de vapoter du cannabis dans les endroits où il est interdit de fumer des produits du tabac ou d’utiliser des cigarettes électroniques. 

Consommation du cannabis

Il peut être utile de connaître les statistiques et les données actuelles en matière de consommation de cannabis chez les jeunes et la loi lors des discussions avec les élèves. Selon le Sondage sur la consommation de drogues et la santé des élèves de l’Ontario (SCDSEO) de 2017, 19 % des élèves de la 7e à la 12e année ont rapporté avoir consommé du cannabis au cours de l’année écoulée. Il est interdit aux jeunes de moins de 19 ans d’avoir du cannabis en leur possession, et de consommer, ou de cultiver du cannabis. Cependant, environ 1 % des élèves du secondaire (quelque 6 900 élèves de la 9e à la 12e année) ont déclaré avoir été arrêtés ou avoir reçu un avertissement de la police parce qu’ils consommaient du cannabis. Les jeunes de moins de 19 ans reconnus coupables de possession, consommation, ou culture de cannabis sont passibles d’une amende allant jusqu’à 200 $. Les contrevenants sont assujettis à Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents, et les jeunes qui ont des démêlés avec la justice à ce sujet peuvent être aiguillés vers le nouveau Programme de déjudiciarisation pour les jeunes relatif au cannabis plutôt que de se voir infliger des sanctions pénales ou des amendes.

Selon le SCDSEO (section en français : pages 16 à 28), la plupart des élèves ayant consommé du cannabis en 2017 se le sont procuré auprès d’amis. Il est interdit de vendre ou de fournir du cannabis aux jeunes d’âge mineur. Les adultes qui fournissent ou vendent du cannabis à un jeune ou qui utilisent un jeune pour commettre une infraction liée au cannabis sont passibles de sanctions, y compris des amendes et des peines pouvant aller jusqu’à 14 ans d’emprisonnement.  

La conduite avec les facultés affaiblies par le cannabis

Il faut parler aux jeunes de la conduite avec les facultés affaiblies par le cannabis afin qu’ils puissent prendre des décisions éclairées lorsqu’ils prennent le volant ou lorsqu’ils sont passagers dans un véhicule. Il est interdit de conduire avec les facultés affaiblies par le cannabis ou toute autre substance. C’est tolérance zéro pour les jeunes de moins de 21 ans en ce qui concerne la consommation de cannabis et la conduite d’un véhicule, ce qui signifie qu’ils ne peuvent avoir de cannabis dans leur corps lorsqu’ils conduisent. Selon le SCDSEO, 9 % des adolescents de l’Ontario qui détiennent un permis de conduire, soit environ 24 100 jeunes, ont rapporté avoir pris le volant une heure ou moins après avoir consommé du cannabis. La consommation de cannabis peut augmenter le risque de collisions au volant. Le cannabis peut avoir un impact sur une variété d’habiletés requises pour la conduite d’un véhicule, notamment :

  • la mémoire à court terme;
  • la prise de décisions;
  • la coordination motrice; et,
  • la concentration.

Des études sur la conduite après la consommation de cannabis ont montré que les conducteurs changent plus souvent de voies et qu’ils conduisent plus lentement. Les jeunes doivent être mieux informés des risques associés à la conduite d’un véhicule après avoir consommé du cannabis ou d’autres substances comme l’alcool. Pour en apprendre davantage sur les jeunes et la conduite avec les facultés affaiblies par le cannabis, consultez notre Chronique no 4 : L’heure juste sur le cannabis : Les jeunes et la conduite sous l’influence du cannabis.

Produits comestibles à base de cannabis

Les adultes pourront consommer des produits comestibles à base de cannabis en octobre 2019 et pourront s’en procurer à partir de décembre 2019. Ces produits peuvent être notamment des boissons, des barres de chocolat, des brownies, ou des jujubes, mais nous ne savons pas à l’heure actuelle quels produits seront vendus en Ontario. La réglementation proposée stipule que les nouveaux produits ne doivent pas être attrayants pour les jeunes et qu’ils doivent être vendus dans des emballages simples à l’épreuve des enfants afin de dissuader les jeunes d’en consommer. Les produits comestibles sous forme de nourriture ou de bonbons peuvent être attrayants pour les enfants et les jeunes et ceux-ci pourraient en consommer accidentellement s’ils ne sont pas entreposés de façon sécuritaire. Les effets de l’ingestion de cannabis comestible durent plus longtemps que l’inhalation de cannabis. Les effets euphorisants du cannabis comestible mettent de 30 minutes à deux heures à se faire sentir et atteignent leur intensité maximale après environ quatre heures. Ils peuvent durer jusqu’à 12 heures, et jusqu’à 24 heures dans le cas de certains effets résiduels. Cet effet différé peut mener une personne à consommer une plus grande quantité que souhaité dans un court laps de temps. Les élèves doivent être au courant des effets possibles de l’ingestion de produits comestibles à base de cannabis et des conséquences sur la santé afin de pouvoir prendre des décisions éclairées et sécuritaires.   

Les enseignants devraient être conscients lorsqu’ils parlent du cannabis que des élèves dans leur classe pourraient avoir une ordonnance médicale pour du cannabis. Bien que la réglementation régissant la consommation de cannabis à des fins médicales diffère de celle régissant la consommation récréative, et qu’elle ne fasse pas l’objet de cette chronique, il est tout de même important de souligner que 7 % des élèves du secondaire ont déclaré consommer du cannabis à des fins médicales, notamment contre la nausée ou la douleur; cependant, il n’est pas précisé si ces élèves ont une ordonnance d’un médecin pour du cannabis.

Remplissez le formulaire de la chronique L’heure juste sur le cannabis pour soumettre vos questions à Ophea pour la chronique du mois prochain. Visitez la page Web consacrée aux Ressources d’éducation sur le cannabis pour consulter un répertoire de ressources et suivez #MercrediÉducationMarijuana sur Twitter pour découvrir une nouvelle ressource mise en vedette chaque semaine.

Le nouveau guide pour les enseignants pour l’éducation sur le cannabis dans les écoles, Éducation sur le cannabis : lancez la discussion, est offert en deux versions, soit une pour l’élémentaire et une pour le secondaire. Ce guide vise à lancer des conversations au sein de la communauté scolaire sur la consommation de cannabis à des fins récréatives et médicales, à répondre aux questions et aux préoccupations, et à promouvoir une approche axée sur l’ensemble de l’école pour traiter les situations où le cannabis est un facteur. 

Vous pouvez aussi vous inscrire afin de recevoir le bulletin eConnexion d’Ophea pour lire la chronique du mois prochain et pour demeurer au courant des enjeux actuels, des plus récentes ressources, et des évènements à venir!

Merci!
Ophea et le Programme de soutien au système provincial du Centre de toxicomanie et de santé mentale (CAMH)