Le moment est venu d’aller de l’avant. | Ophea.net

Le moment est venu d’aller de l’avant.

Mercredi, Février 25, 2015 - 11:22

Enfin. Le programme-cadre d’éducation physique et santé (ÉPS) 2015 vient d’être publié.

Chris Markham, président et directeur général d’Ophea (Association pour la santé et l’éducation physique de l’Ontario)

L’éducation et la santé en Ontario ont franchi une nouvelle étape importante. Au cours des cinq dernières années, les élèves de l’Ontario ont fait leur apprentissage à partir d’un curriculum plus vieux que plusieurs d’entre eux. Publié à la fin des années 90, le curriculum datant de 16 ans est le plus désuet de tout le Canada et cela a eu un véritable impact sur nos enfants. Cependant, avec la publication le 23 février des programmes-cadres révisés d’ÉPS 2015 pour les écoles élémentaires et secondaires, l’Ontario a l’occasion de mettre en œuvre la plus importante intervention en matière de promotion de la santé à ce jour dans la province. C’est une formidable nouvelle.

En ce qui a trait à l’éducation et au bien-être des élèves, l’Ontario fait figure de chef de file avec diverses politiques, y compris des politiques sur les écoles tolérantes, la prévention de l’intimidation, la santé mentale et les dépendances, les écoles sécuritaires, ainsi que l’équité et l’éducation inclusive; le programme-cadre d’ÉPS soutient ces initiatives et les bonifie, en fournissant un outil fondamental assurant que les 2,1 millions d’enfants et de jeunes dans les écoles de l’Ontario acquièrent les connaissances nécessaires pour demeurer en santé et en sécurité ainsi que les habiletés nécessaires pour mener une vie heureuse et active.

Ophea, en tant qu’une des associations dont la vocation est axée sur l’éducation physique et la santé, voit d’un bon œil la publication du programme-cadre d’ÉPS 2015. Il en était grand temps.

Nous pouvons tous convenir que nous souhaitons que nos enfants grandissent heureux, en santé et en sécurité. Dans le monde d’aujourd’hui, les enfants grandissent en étant confrontés à des réalités bien différentes de celles de leurs parents au même âge. Ils vivent des problèmes de santé mentale sans précédent, l’inactivité physique est devenue une épidémie, les mauvaises habitudes alimentaires sont répandues, la consommation et l’abus de substances atteignent des niveaux records, et les taux d’infections transmises sexuellement ont augmenté de façon importante. Nos enfants méritent bien un curriculum du 21e siècle mis à jour et fondé sur des données probantes, et nous leur devons de ne pas continuer à faire de ce curriculum un enjeu politique.

Ce programme-cadre est celui ayant fait l’objet du plus grand nombre de consultations dans l’histoire de l’Ontario. Il fut élaboré en consultation avec des parents, des enseignants, des médecins et des professionnels de la santé et même des élèves. Les élèves de l’Ontario et 93 % des parents ontariens ont demandé cette mise à jour. Nous sommes d’avis que les élèves ont le droit à des occasions nécessaires d’apprentissage pour leur permettre d’éviter les problèmes de santé pouvant être prévenus.

Il faut se réjouir du fait que les éducateurs et les partenaires du domaine de l’éducation ont maintenant les outils essentiels pour assurer que les élèves reçoivent un enseignement de qualité en matière d’ÉPS. Et souhaitons que les bienfaits de ce curriculum apportent à nos enfants un avenir meilleur et plus prometteur.

Veuillez visiter notre page de défense des intérêts pour de plus amples renseignements sur les efforts de la défense des intérêts d'Ophea et les matériaux de sensibilisation publiés par le passé qui démontrent l'importance d'un programme-cadre mis à jour.