Les principes fondamentaux en éducation physique et santé dans le contexte numérique | Ophea.net

Les principes fondamentaux en éducation physique et santé dans le contexte numérique

Jeudi, Janvier 7, 2021 - 15:07

Les écoles ont beaucoup changé au cours de la pandémie, et il ne fait aucun doute que le système d’éducation évolue. Tandis que les membres du personnel enseignant dans les établissements scolaires adaptent leur enseignement en adoptant des mesures sécuritaires de distanciation physique qui sont limitées par les contraintes de l’environnement physique, ceux qui font l’enseignement à distance apprennent à établir une culture de classe et un ensemble de routines avec des élèves qu’ils n’ont peut-être jamais rencontrés en personne.

Comment le personnel enseignant et les élèves s’adaptent-ils à cette transition rapide vers l’apprentissage à distance? L’apprentissage à distance est un nouveau modèle d’apprentissage et il appert que d’importantes répercussions sur le plan mental et émotionnel et sur les résultats scolaires se font sentir. Bien que certains enseignants et élèves s’adaptent bien à l’apprentissage en ligne, beaucoup d’autres ressentent de plus en plus les problèmes engendrés par la pandémie de la COVID-19 : isolement, maintien des charges de travail, etc. Comment les écoles et les communautés peuvent-elles unir leurs efforts pour motiver le personnel enseignant et les élèves à réaliser tout leur potentiel et à mener une vie saine et active?

Il ne faut pas oublier que le programme-cadre d’éducation physique et santé (ÉPS) de 2019 « appuie chez l’élève l’adoption de pratiques saines et actives qui l’aideront à avoir une vie productive et satisfaisante»1 Étant donné cette transition soudaine des salles de classe à l’apprentissage à distance, comment la prestation de l’ÉPS se déroule-t-elle aujourd’hui dans ce nouveau contexte? Comment le personnel enseignant s’adapte-t-il tout en s’assurant que l’environnement d’apprentissage soit propice à la créativité, à la collaboration, et aux expériences concrètes? 

Maliesha Murali en est à sa huitième année comme enseignante au York Region District School Board. Vous pouvez suivre son parcours d’enseignement qu’elle documente sur Twitter @MalieshaMurali et Instagram @teachthetoughstuff. Par son expérience et sa passion, elle s’efforce d’établir un environnement d’apprentissage culturellement adapté qui offre aux élèves des vitrines sur le monde extérieur tout en leur montrant la valeur unique de leurs expériences diverses. Étant donné la pandémie de la COVID-19, Maliesha a été réaffectée à la plateforme virtuelle. Ce changement à l’enseignement et à l’apprentissage à distance fut l’élément catalyseur pour les enseignants comme Maliesha et ses élèves leur permettant de s’épanouir dans un monde en constante évolution, tout en transformant et renouvelant les valeurs et les objectifs éducationnels. Le programme-cadre d’ÉPS de la 1re à la 12e année repose sur cinq principes fondamentaux. 2, 3 Nous avons contacté Maliesha pour lui poser quelques questions et pour examiner l’enseignement et l’apprentissage dans le contexte numérique.  

Principe fondamental no 1 : La mise en œuvre des programmes d’éducation physique et santé est plus efficace quand elle a lieu dans le contexte d’une école saine et quand l’apprentissage est appuyé par le personnel enseignant, les parents, et la communauté.2

Étant donné que vous n’avez pas l’espace physique d’une école, comment établissez-vous des relations avec vos élèves et leur famille dans l’espoir qu’ils reconnaissent les concepts qu’ils apprennent en ÉPS dans leur vie?

Comme je travaille pour une école du York Region District School Board qui a obtenu la Certification écoles saines, je peux voir la corrélation directe entre les programmes efficaces d’ÉPS et les initiatives pour créer une école saine. L’absence d’un espace physique et des ressources qui y sont rattachées fait en sorte qu’il est d’autant plus important de présenter et d’appliquer des concepts liés à une vie saine. Il est très important de préparer le terrain pour mes élèves dans notre environnement d’apprentissage virtuel. Il y a eu de nombreuses discussions sur les façons de prendre une pause ou de se reposer. Liz Kleinrock, éducatrice et conseillère en matière de lutte contre les préjugés et le racisme, nous a expliqué la présence de cette culture qui nous oblige à toujours en faire plus, même lorsque nous avons terminé nos tâches.4 Mes élèves ont compris tôt qu’il est important d’écouter notre corps et notre esprit et de savoir quand il faut se reposer. Étant leur enseignante, j’insiste sur l’adoption et le maintien d’habitudes quotidiennes comme détourner le regard de l’écran d’ordinateur, fermer les yeux, étirer son corps, ou donner un câlin à une personne ou une chose à la maison; ces choses sont liées à la santé mentale, à l’apprentissage socioémotionnel, et au mouvement. Les élèves vont ensuite relayer ces pratiques à leur famille et les intégrer à leurs habitudes quotidiennes.

Principe fondamental no 2 : L’activité physique est source d’apprentissage.2

Nous dissocions trop souvent la santé mentale et la santé physique; cependant, les deux sont intimement liées. La pression ressentie par les enseignants et leurs élèves sur le plan mental et émotionnel peuvent marquer leur vie. L’ÉPS offre la possibilité aux élèves de faire des apprentissages kinesthésiques. Pouvez-vous décrire comment vous et vos élèves accordez une place plus importante au mouvement dans votre programme?

Pour ce faire, il faut avoir des connaissances de base sur l’importance du mouvement pour notre corps et notre esprit. Dans notre classe en ligne, 10 minutes sont réservées en matinée et en après-midi pour une pause, ce qui permet aux élèves de prendre un repos mental et physique de leur écran. Je propose diverses options à mes élèves comme fermer les yeux pour prendre une pause mentale, faire des étirements, faire une activité qu’ils aiment qui ne demande pas de regarder leur écran, faire une marche, ou prendre une collation. Il faut passer beaucoup de temps à expliquer ces choses aux élèves pour qu’ils comprennent et qu’ils soient en mesure d’écouter leur corps et leur esprit afin de déterminer à quel moment ils ont besoin de s’arrêter. Lorsque les élèves sont agités ou ne portent plus attention, ou lorsqu’ils ont les yeux fatigués ou les muscles endoloris, ce sont des signes qui leur indiquent qu’ils doivent prendre une pause. Les élèves savent aussi qu’ils peuvent prendre leur pause à tout moment lorsque ces signes font leur apparition et qu’ils n’ont pas à respecter un horaire fixe pour leur pause. Cette façon de faire favorise la différenciation et le mouvement intentionnel personnalisé pour chaque élève. Le mouvement intentionnel est également un parcours. J’espère qu’avec l’aide d’organismes comme Ophea, je serai en mesure de mettre en œuvre un tableau de choix pour l’activité physique quotidienne (APQ), qui favorisera des mouvements intentionnels d’intensité faible, modérée, et élevée. C’est le projet sur lequel je travaille en ce moment! 

Principe fondamental no 3 : L’apprentissage efficace en éducation physique et santé repose sur la sécurité physique et émotionnelle.2

Nous savons que les élèves apprennent mieux dans un milieu sécuritaire (sur le plan physique) et sécurisant (sur le plan émotionnel). Comment créez-vous des possibilités équitables d’apprentissage à distance pour tous les élèves, y compris ceux qui n’ont pas toujours accès à Internet, à des appareils mobiles, ou à d’autres équipements?

Il y a deux principales composantes pour la création d’un environnement d’apprentissage à distance équitable pour l’éducation physique et santé. Il faut tout d’abord s’assurer de mettre en œuvre des pratiques équitables que la caméra de mes élèves soit allumée ou non. Au début, j’ai paniqué à l’idée d’enseigner l’éducation physique et santé en ligne. « Comment verrais-je leur activité physique s’ils n’allumaient pas leur caméra »? J’ai vite réalisé qu’il y a d’autres moyens et ressources pour évaluer le progrès des élèves sans caméra. La ressource Ophea pour tous propose des unités prêtes à utiliser qui reposent sur le modèle Apprendre et comprendre par le jeu (ACpJ). Chaque unité était divisée par semaine et chaque leçon d’une unité présentait les résultats d’apprentissage, les critères d’évaluation, et des questions de consolidation pour chaque cycle d’enseignement. Ce sont ces questions de consolidation qui m’ont fait réaliser que je pouvais évaluer l’éducation physique par les réponses des élèves. Par exemple, l’utilisation par les élèves du vocabulaire approprié ou la description des explications détaillées des stratégies utilisées lors de la participation à l’activité. Les élèves ont pu se sentir en sécurité en n’allumant pas leur caméra, mais j’ai pu tout de même faire mon évaluation efficacement. 

Je pensais que j’avais tout prévu jusqu’à ce que je mette le tout en branle et que des élèves me disent qu’ils ne pouvaient participer à ce moment précis étant donné leur contexte de vie actuel; par exemple, des bébés qui dormaient, des parents qui avaient des rencontres, ou un manque d’espace à la maison. J’ai alors modifié ma leçon pour donner aux élèves une semaine pour effectuer la tâche. Au cours d’une semaine, les élèves avaient deux cours d’éducation physique. Lors du premier cours, je leur présentais une série de diapos que j’avais préparée pour eux avec du contenu des Considérations en matière de sécurité pour l’éducation physique à distance, nous regardions des vidéos de la ressource Ophea pour tous, et nous discutions du matériel et de l’équipement qui pourraient être utilisés et je répondais à leurs questions. Pendant le temps qui restait, les élèves rassemblaient le matériel nécessaire pour l’activité. Lors du deuxième cours, les élèves essayaient de faire l’activité. Les élèves qui n’étaient pas en mesure d’effectuer l’activité lors du temps consacré à l’éducation physique choisissaient une activité physique du tableau de choix que j’avais créé préalablement. Si les élèves choisissaient une autre option d’activité, ils devaient remplir un journal avec des questions de consolidation. Mes élèves savaient qu’ils avaient une semaine pour effectuer l’activité d’éducation physique et répondre aux questions. C’était équitable, car les élèves n’étaient pas obligés de faire l’activité à une heure précise. 

Ce que je retiens le plus de mon expérience en ligne en ÉPS, c’est qu’il faut pouvoir accepter qu’il est impossible de tout contrôler. J’ai dû mettre de côté mon besoin de contrôler et d’observer ce qui se passait. J’ai dû désapprendre intentionnellement beaucoup de choses qui faisaient partie de mes habitudes afin de mettre en œuvre des pratiques efficaces et équitables. À ce jour, ça fonctionne. Les élèves participent avec enthousiasme, ils remettent leurs réponses aux questions de consolidation et leur journal, et je suis en mesure de faire une évaluation selon les attentes et les contenus d’apprentissage du programme-cadre.

Principe fondamental no 4 : L’apprentissage en éducation physique et santé est centré sur l’élève et basé sur les habiletés.2

L’apprentissage en éducation physique et santé doit être directement lié aux habiletés et aux besoins individuels. Quels outils utilisez-vous pour créer un programme d’ÉPS complet qui répond aux besoins divers des apprenants de votre classe? Pouvez-vous décrire votre approche pour la différenciation pédagogique et l’apprentissage différencié en ÉPS?  

L’outil que j’utilise le plus en ce moment est la ressource Ophea pour tous. Les plans de leçons offrent des possibilités d’apprentissage différencié en proposant des modifications, des accommodements, et des idées de prolongement pour chaque activité. Ceux-ci me permettent de différencier l’enseignement afin de satisfaire aux besoins de tous mes élèves. Des accommodements peuvent être mis en œuvre afin que les activités soient moins difficiles pour les élèves qui ont besoin d’un rythme moins rapide ou de plus d’aide. Les idées de prolongement offrent la possibilité aux élèves de se mettre au défi en éducation physique, par exemple, en établissant des temps records, en créant de plus grandes distances ou en ajoutant des obstacles physiques comme l’utilisation de la main non dominante. L’utilisation des accommodements, des modifications, et des idées de prolongement proposés par la ressource a favorisé la participation de mes élèves, peu importe leurs capacités. Ils fournissent de multiples points d’entrée à mon groupe diversifié d’élèves.   

Principe fondamental no 5 : L’apprentissage en éducation physique et santé est équilibré, intégré, et concret.2

L’apprentissage en éducation physique et santé est équilibré, car il répond aux besoins physiques, cognitifs, émotionnels, et sociaux de l’élève. L’apprentissage en éducation physique et santé est aussi « pertinent pour la vie présente et future de l’élève dans un monde complexe, global, riche en technologie, et en évolution rapide ».5 Quels sont vos principaux besoins en ce moment pour l’enseignement à distance? Comment allez-vous améliorer la compréhension, la capacité, et l’engagement des élèves afin de favoriser leur participation et de promouvoir une vie saine et active?

Ce dont j’ai le plus besoin en ce moment, c’est de pouvoir atténuer le stress et l’anxiété de mes élèves et le mien. Pour y arriver, il est possible de devoir changer la façon dont se fait la prestation et l’évaluation de l’éducation physique. Il faut beaucoup désapprendre, mais lorsque je suis arrivée à une pratique équitable, j’ai pu constater un engagement et une appréciation de l’ÉPS. 

Lorsque je fais la promotion d’un mode de vie sain auprès de mes élèves, je dois leur expliquer qu’ils n’auront pas toujours accès à un gymnase ou à du matériel. À quoi ressemble l’ÉPS sur une plateforme virtuelle? Il s’agit d’un cheminement et j’apprends qu’il est important d’enseigner aux élèves que même si nous n’avons pas accès à ces choses, nous avons tout de même des possibilités de faire de l’activité physique. En ces temps où la pandémie mondiale nous oblige à changer nos habitudes quotidiennes, il faut trouver d’autres façons de maintenir un mode de vie sain et actif. Dans cette optique, il est essentiel de tenir des discussions avec les élèves leur expliquant qu’un mode de vie sain comprend aussi le bien-être social et émotionnel et que l’activité physique y est liée directement.

L’enseignement et l’apprentissage se font différemment aujourd’hui et il est important de garder à l’esprit qu’il peut être difficile de créer et de maintenir un environnement d’apprentissage à distance qui suscite l’engagement des élèves. Pour ce faire, il faut du temps et beaucoup de patience. Ce contexte virtuel peut être vu comme une occasion d’enseigner et d’apprendre différemment, de satisfaire à de nouveaux besoins ainsi qu’à ceux de longue date. Le personnel enseignant, les partenaires communautaires, les élèves, et leur famille ont tous des rôles importants à assumer pour promouvoir et favoriser un mode de vie sain et actif et nous devons commencer en prenant le temps de nous occuper de notre propre bien-être en vue de favoriser celui d’autrui.

Poursuivons la discussion! Partagez avec nous (@OpheaCanada) sur TwitterFacebook, et Instagram.

Pour demeurer à l’affut des possibilités de perfectionnement professionnel, des ressources, et des services d’Ophea, inscrivez-vous pour recevoir le bulletin électronique eConnexion d’Ophea.

1 Ministère de l’Éducation de l’Ontario. (2019). Le curriculum de l’Ontario de la 1re à la 8e année – Éducation physique et santé (p. 9). Récupéré de : http://www.edu.gov.on.ca/fre/curriculum/elementary/2019-education-physique-sante-1rea8e-annee.pdf 

2 Ministère de l’Éducation de l’Ontario. (2019). Le curriculum de l’Ontario de la 1re à la 8e année – Éducation physique et santé (pp. 11-12). Récupéré de : http://www.edu.gov.on.ca/fre/curriculum/elementary/2019-education-physique-sante-1rea8e-annee.pdf 

3 Ministère de l’Éducation de l’Ontario. (2015). Le curriculum de l’Ontario de la 9e à la 12e année – Éducation physique et santé (pp. 11-12). Récupéré de : http://www.edu.gov.on.ca/fre/curriculum/secondary/health9to12Fr.pdf

4 Kleinrock, L. (2018). Teach and Transform. Récupéré de : https://www.teachandtransform.org/

5 Ministère de l’Éducation de l’Ontario. (2019). Le curriculum de l’Ontario de la 1re à la 8e année – Éducation physique et santé (p. 12). Récupéré de : http://www.edu.gov.on.ca/fre/curriculum/elementary/2019-education-physique-sante-1rea8e-annee.pdf