#Ophea100 Séances d’apprentissage : Revoir l’apprentissage socioémotionnel | Ophea.net

#Ophea100 Séances d’apprentissage : Revoir l’apprentissage socioémotionnel

Mardi, Septembre 14, 2021 - 07:24

Alors qu’Ophea fête 100 ans de promotion d’une vie saine et active, nous savons que le travail est loin d’être terminé. Nous avons collaboré en août avec des experts en la matière et organisé des séances d’apprentissage et de discussion sur les pratiques favorisant l’équité. Joignez-vous à nous de septembre à décembre alors que nous publierons le résumé et la vidéo de chaque séance.

Auparavant, je croyais… mais, maintenant, je sais…

« Je croyais que l’apprentissage socioémotionnel était un outil pour discuter du racisme et lutter contre celui-ci dans nos environnements pédagogiques, mais maintenant je sais qu’il s’agit AUSSI d’un outil pour l’oppresseur. (Audre Lorde : « On ne peut pas détruire la maison du maître avec les outils du maître. »); en l’absence de sensibilisation, nous CAUSONS du tort. » — participant au webinaire

« Au début, je croyais que je faisais de mon mieux pour créer une communauté exempte de racisme dans ma classe; mais maintenant, je sais qu’il est important de toujours écouter ce qui se passe à l’arrière-plan et qu’il s’agit d’un parcours d’apprentissage et de croissance plutôt que l’enseignement d’un sujet du programme-cadre. » — participant au webinaire

« Je croyais que l’enseignement des habiletés socioémotionnelles à l’école était très important pour favoriser le bien-être et la réussite à l’école. Maintenant, je sais qu’on peut causer du tort et s’en servir comme outil pour imposer la conformité. » – participant au webinaire

« Je croyais par le passé que l’enseignement des habiletés socioémotionnelles était inclusif, mais maintenant je sais qu’il est important de faire preuve d’un esprit plus critique à ce sujet et quant à sa prestation à nos élèves. » – participant au webinaire

Le 26 août 2021, Ophea a organisé un webinaire permettant aux participants d’examiner et de remettre en question ce qu’ils connaissent et pensent de l’apprentissage socioémotionnel dans le programme-cadre d’éducation physique et santé. Ce webinaire en anglais, intitulé « Rethinking Social-Emotional Learning (SEL) », a demandé aux participants de revoir collectivement ce en quoi consiste l’apprentissage socioémotionnel, leur rôle dans la prestation d’un curriculum comprenant les attentes et les contenus d’apprentissage liés à l’apprentissage socioémotionnel et la façon dont l’enseignement pourrait se faire en vue de perturber les fondements institutionnels racistes et oppressifs. Le webinaire a laissé les participants bouleversés, en réflexion et en questionnement pour la suite des choses. 

Nous tenons à remercier à nos présentateurs :

  • Royan Lee, enseignant au York Region District School Board et présentement agent du rendement des élèves pour le ministère de l’Éducation.
  • Deniece Bell, enseignante d’éducation physique et santé au Peel District School Board et ambassadrice d’Ophea.
  • Andrea Haefele, enseignante d’éducation physique et santé au York Region District School Board et présentement conseillère en matière du programme-cadre pour Ophea.

Visionnez l’intégralité du webinaire sur notre chaîne YouTube! (en anglais seulement)

Nous avons toujours besoin d’habiletés socioémotionnelles, peu importe notre âge ou notre capacité; cela est encore plus vrai pour nos élèves. Cependant, quelles sont les répercussions de l’enseignement et de l’évaluation des habiletés socioémotionnelles dans un établissement, comme un établissement d’enseignement, qui a été établi et maintenu selon des fondements racistes et coloniaux? Nous sommes dans un moment charnière en éducation, tout particulièrement en éducation physique et santé, pour reconnaître et souligner l’histoire de l’apprentissage socioémotionnel et ce que nous devons faire pour engendrer des changements positifs dans la vie des élèves.  

Ce webinaire a fourni aux participants, des membres du personnel enseignant des quatre coins de l’Ontario, un espace inclusif et sécuritaire propice à la discussion. Les participants furent encouragés à faire une réflexion critique sur l’enseignement et l’évaluation des habiletés socioémotionnelles en répondant aux questions suivantes :

  • Pourquoi l’apprentissage socioémotionnel est-il important?
  • Pour qui l’apprentissage socioémotionnel est-il important?
  • Quel est le but de l’enseignement et de l’évaluation des habiletés socioémotionnelles dans les écoles?
  • Quelles sont les possibles répercussions inattendues engendrées par l’apprentissage socioémotionnel dans les écoles?

Une série de citations et d’images fut ensuite présentée afin d’aider les participants à en apprendre davantage sur les aspects de l’apprentissage socioémotionnel que nous devons revoir de manière collective pour établir les conditions pour un programme d’éducation physique et santé exempte d’oppression. Voici des citations qui furent présentées :

  • « L’apprentissage socioémotionnel devrait être intégré à toutes nos interactions les uns avec les autres et avec les jeunes, et non être un simple ajout. Le véritable apprentissage socioémotionnel, c’est la compréhension de nos relations avec nous-mêmes et autrui. C’est se connaître en tant qu’être humain holistique et être en mesure de reconnaître l’humanité dans autrui afin de lutter ensemble pour le monde que nous méritons, un monde fondé sur l’équité et la justice. Nous ne pouvons le faire, du moins, nous ne pouvons bien le faire si nous cloisonnons l’apprentissage socioémotionnel dans une partie de notre journée. »1
  • « Laissez-les danser, chanter, rire, jouer, crier et organiser et encouragez toutes les façons brillantes de s’exprimer. L’apprentissage socioémotionnel sans des pratiques et des apprentissages favorisant l’affirmation culturelle, ce n’est pas du tout de l’apprentissage socioémotionnel. »1
  • « Dans les définitions et les connaissances antérieures de l’apprentissage socioémotionnel, nous ne demandions pas aux élèves de ressentir, nous leur demandions d’accommoder la suprématie blanche. Il en incombe en grande partie aux jeunes de changer plutôt qu’au système. »1
  • « Lorsque les traditions culturelles des personnes de couleur sont surveillées de cette façon ou d’autres façons, il n’est nullement possible de porter attention à l’enfant de couleur dans son ensemble. Point à la ligne. »2
  • « En esquivant le contexte sociopolitique dans lequel vivent les élèves, ils ne sont pas en mesure d’acquérir les habiletés pour confronter la haine et l’injustice. En faisant fi de ce contexte, dit-elle, leur enseignement pourrait ressembler à la suprématie blanche avec un câlin. »3

La norme jusqu’à maintenant était de créer le bon environnement à l’école et de promouvoir et reproduire cet environnement à la maison et dans l’ensemble de la communauté. Et si nous prenions le temps de songer à quoi cela pourrait ressembler si nous amenions la communauté et la maison à l’école? Accueillir le changement, changer le système et accepter l’élève dans son entité globale; il s’agit peut-être de la direction que nous devons adopter pour l’apprentissage socioémotionnel.

Les présentateurs ont rappelé aux participants que cette séance n’était qu’un début, mais que le travail peut commencer dès maintenant et il commence par nous tous. Cette année scolaire est une occasion de commencer de nouveau; les gestes sont plus éloquents que les paroles et les élèves peuvent tous jouer un rôle dans la création d’un environnement exempte de racisme, et ce, même s’ils ne comprennent pas complètement le concept.  

Un endroit par où commencer : revoir l’apprentissage socioémotionnel

Lorsque l’enseignement des habiletés socioémotionnelles et l’évaluation de l’apprentissage qui en découle ne tiennent pas compte de la diversité au sein de nos élèves, l’apprentissage socioémotionnel peut causer plus de tort que de bien. La réflexion et la remise en question de ce que nous savons sur l’apprentissage socioémotionnel peuvent être utiles pour établir des fondements sur lesquels orienter la discussion et la démarche d’apprentissage. Royan a présenté un modèle à trois piliers qui fut créé et utilisé au sein du York Region District School Board. Ces piliers peuvent aussi servir de fondement pour votre salle de classe :  

  1. Humilité : Nous accorderons la priorité à l’écoute afin de comprendre, nous nous pencherons sur les répercussions des politiques, des structures et des actions plutôt que sur les intentions, et nous nous remettrons en question lorsque nous pensons tout savoir.
  2. Dissonance : Nous demeurerons bien ancrés dans la lutte et l’incertitude plutôt que de tenter de les fuir, en se rappelant qu’il s’agit d’un privilège de le faire, et nous travaillerons ensemble pour maintenir un espace courageux plutôt qu’un espace confortable.
  3. Acceptation : Nous accepterons que l’institution de l’éducation ait été fondée et qu’elle est maintenue à des fins coloniales, et nous ne nous attendrons pas à ce que les personnes dans notre espace ayant des identités marginalisées intersectionnelles aient à le « prouver ».

Ensuite, répondez aux trois questions suivantes et songez à vos réponses et à celles de collègues du personnel enseignant que nous présentons.

Pourquoi l’apprentissage socioémotionnel est-il important?

Les membres du personnel enseignant sont d’accord que l’apprentissage socioémotionnel est important. Ils rapportent que l’apprentissage socioémotionnel :

  • est nécessaire à la réussite et à l’épanouissement des élèves;  
  • favorise le bien-être mental des élèves et du personnel;
  • reconnait que les émotions et les sentiments importent en éducation et qu’ils sont liés à la capacité d’apprentissage du personnel enseignant et des élèves;
  • est important afin de reconnaître tous les aspects de la personne;
  • crée une communauté plus forte;
  • donne aux élèves les outils pour comprendre, pour s’adapter et pour surmonter les agents stressants externes systémiques qu’ils ne contrôlent pas.  

Pour qui l’apprentissage socioémotionnel est-il important?

Les membres du personnel enseignant sont d’accord que l’apprentissage socioémotionnel est important pour tous, y compris le personnel, les élèves, la direction et l’ensemble de la communauté scolaire. Certains ont aussi exprimé que l’apprentissage socioémotionnel est particulièrement important pour l’apprenant et pour les personnes avec qui l’apprenant entretient une relation.

Quel est le but de l’enseignement et de l’évaluation des habiletés socioémotionnelles?

Le personnel enseignant a rapporté diverses raisons pour l’enseignement et l’enseignement des habiletés socioémotionnelles, y compris :  

  • la sensibilisation et le soutien en classe;
  • le lancement de conversations à la maison;
  • l’évaluation du progrès dans l’apprentissage;
  • l’évaluation des choses en accroit l’importance et la valeur; 
  • la possibilité pour le personnel enseignant de déterminer où l’apprenant en est rendu et les ressources qui pourraient être requises;
  • la compréhension de base du bien-être mental étant donné que les élèves sont issus de divers contextes et possèdent diverses croyances culturelles.

Cependant, des membres du personnel enseignant ont aussi expliqué qu’ils ne comprenaient pas pourquoi il fallait évaluer l’apprentissage socioémotionnel :

  • « Je comprends le but de l’apprentissage socioémotionnel, mais j’ai de la difficulté à comprendre les raisons pour lesquelles il faut en faire l’évaluation et les façons dont il est possible de l’évaluer de manière juste. »
  • « Je ne crois pas que cela devrait faire l’objet d’une évaluation. Je crois que des commentaires devraient être émis et de prochaines étapes devraient être proposées, mais une note ne devrait pas être attribuée étant donné qu’il y a de nombreuses variables que nous ne pouvons pas présumer connaître, car chaque individu a vécu différentes expériences et il possède des besoins en matière d’apprentissage socioémotionnel qui lui sont propres. Nous ne pouvons pas nous attendre à ce que tout soit pareil pour tous les élèves. »
  • « Je ne crois pas que cela devrait être évalué. Et je me pose beaucoup de questions et j’ai beaucoup de choses à apprendre en vue de faire l’enseignement des habiletés socioémotionnelles. »
  • « Je ne suis pas certain d’être d’accord avec l’évaluation de l’apprentissage socioémotionnel dans les écoles… »

Le réexamen de notre façon de parler des habiletés socioémotionnelles et de les enseigner est une démarche continue. Nous devons prendre le temps de réfléchir à l’environnement physique et émotionnel dans nos écoles. À quoi ressemble une communauté scolaire lorsque nous favorisons la réflexion, nous honorons la communauté et facilitons une collaboration authentique entre le personnel, les élèves et les parents? Comment pouvons-nous travailler ensemble pour créer les conditions favorisant le bien-être afin que l’enseignement tienne compte de la diversité présente au sein des élèves?

Réflexion sur l’apprentissage socioémotionnel

Alors que nous continuons à revoir l’apprentissage socioémotionnel, il faut aussi nous pencher sur les possibles répercussions inattendues sur les apprenants. Nous, les enseignantes et enseignants qui promettent de ne pas causer de tort, devons tenir compte du bon et du moins bon lorsque nous abordons tout sujet en classe et son impact différent sur les apprenants selon leur identité et leurs expériences de vie.

Quelles sont les possibles répercussions inattendues engendrées par l’apprentissage socioémotionnel dans les écoles?

Bien que les établissements d’enseignement et d’autres organisations semblables insistent sur les bienfaits de l’apprentissage socioémotionnel, des répercussions inattendues peuvent causer du tort à nos apprenants. Les enseignantes et enseignants nous ont fait part de leurs commentaires à ce sujet : 

  • « L’apprentissage socioémotionnel peut être problématique lorsque l’objectif est axé sur la conformité et lorsqu’il est mécompris et utilisé pour contrôler le comportement des élèves. »  
  •  « Rien, il n’y a que des avantages. »
  • « Les parents peuvent être d’avis qu’il s’agit de leur rôle et être en désaccord avec la façon dont les habiletés socioémotionnelles sont enseignées en classe. »
  • « Les élèves apprennent tous à leur propre rythme; on ne peut pas s’attendre à ce que tous les élèves soient au même niveau en même temps. » 
  •  « Les parents/élèves ne voient pas toujours l’apprentissage socioémotionnel comme faisant partie du programme-cadre; ils ont une vision “traditionnelle” de ce que devrait être l’ÉPS selon leurs expériences antérieures. »
  • « L’enseignement des habiletés socioémotionnelles peut causer du tort si une approche exempte de racisme n’est pas adoptée. »

Revoir notre compréhension et notre approche pédagogique concernant l’apprentissage socioémotionnel

Alors, comment pouvons-nous mettre en œuvre une approche pédagogique pertinente et sensible à la réalité culturelle en ce qui concerne l’apprentissage socioémotionnel? Ça commence par nous tous! Voici des ressources que vous pouvez consulter pour en apprendre plus sur l’apprentissage socioémotionnel de cette optique. Lorsque vous aurez terminé, songez à votre énoncé « Auparavant, je croyais… mais, maintenant, je sais… » Quelles allures ces nouvelles connaissances pourraient-elles prendre dans votre salle de classe?

Ressources

Poursuivons la discussion! Échangez avec nous (@OpheaCanada) sur TwitterFacebook et Instagram. Pour demeurer à l’affut des possibilités de perfectionnement professionnel, des ressources et des services d’Ophea, inscrivez-vous pour recevoir le bulletin électronique eConnexion d’Ophea.


1 Fund, C. pour Communities for Just Schools (12 mai 2020). When SEL is used as another form of policing. When SEL is Used as Another Form of Policing. https://medium.com/@justschools/when-sel-is-used-as-another-form-of-policing-fa53cf85dce4.

2 Ford, D. (7 février 2020). Social-Emotional learning for black students is ineffective when it Is culture-blind. Diverse: Issues in Higher Education. https://www.diverseeducation.com/demographics/african-american/article/15106240/social-emotional-learning-for-black-students-is-ineffective-when-it-is-culture-blind.

3 Jacobson, L. (6 avril 2021). Social-Emotional learning or 'White supremacy with a Hug'? Yale official's Departure sparks a RACIAL RECKONING. Social-Emotional Learning or 'White Supremacy with a Hug'? Yale Official's Departure Sparks a Racial Reckoning. https://www.the74million.org/article/social-emotional-learning-racial-reckoning-yale-center-departure/.