Pleins feux sur une enseignante en décembre : Jen Powles | Ophea.net

Pleins feux sur une enseignante en décembre : Jen Powles

Jeudi, Décembre 14, 2017 - 10:17

Ophea est fier de vous présenter une série de billets mettant en vedette des enseignants ou des enseignantes qui sont des leaders en matière d’éducation physique et santé. Ils y répondent à des questions et proposent des idées, des conseils et des ressources.

Ce billet mettant en vedette une enseignante propose des idées concrètes et inspirantes pour l’évaluation et l’enseignement de l’ÉPS au secondaire. 

Questions-réponses avec Jen Powles

À quelles années d’études enseignez-vous principalement ?

J’enseigne l’éducation physique et santé aux élèves de la 9e à la 12e année.

Depuis combien de temps enseignez-vous l’éducation physique et santé (ÉPS) ?

J’ai 26 années d’expérience dans l’enseignement de l’ÉPS dans ma carrière de 27 ans.

Pourquoi souhaitiez-vous enseigner l’ÉPS ?

Chaque emploi que j’ai occupé au secondaire et à l’université était lié à l’enseignement de sports parce qu’il s’agit de ma passion. J’ai réalisé dès un jeune âge que j’aimais aider les autres à trouver une façon de mieux exécuter une habileté ou à mieux comprendre comment jouer à un jeu. J’ai aussi eu l’incroyable chance d’avoir travaillé pendant 15 ans au Centre d’animation scolaire de l’Ontario avec de formidables mentors et modèles de rôle. Mon travail au centre m’a inculqué l’importance d’outiller les élèves et de leur donner des possibilités de faire preuve de leadership comme moyen d’améliorer l’environnement en classe et leur rendement.

Selon vous, comment l’évaluation aide-t-elle les élèves à acquérir des habiletés et à adopter des habitudes de vie ?

Une évaluation cohérente et transparente offre un portrait clair de ce que doit démontrer un élève dans chaque cours. Je crois qu’il en est de ma responsabilité professionnelle de fournir une description claire de ce que les élèves doivent faire en ce qui concerne la démonstration d’habiletés, de compétences motrices ou de stratégies. En aidant les élèves à articuler et atteindre des objectifs personnels, ils peuvent ressentir un sentiment de fierté et de satisfaction au sujet de ce qu’ils ont accompli. Avec un peu de chance, une réussite mènera à une autre et l’activité physique deviendra ancrée à leur mode de vie.

Selon vous, comment l’évaluation, qui requiert que les élèves consignent leurs réflexions et documentent leur apprentissage, favorise-t-elle le développement des élèves ?

L’enseignement personnalisé favorise la différenciation au sein d’une classe. Je demande maintenant plus souvent à mes élèves d’utiliser une tablette pour se filmer dans l’exécution d’une stratégie ou d’une habileté. Les conversations qui s’ensuivent à partir des preuves enregistrées sont très utiles, car il est rapidement possible de déterminer si un élève comprend ou non les résultats d’apprentissage d’un cours particulier. Je demande aussi à mes élèves de travailler ensemble pour créer une liste de stratégies offensives et défensives efficaces au commencement d’une unité reposant sur l’approche ACpJ (Apprendre et comprendre par le jeu) et d’ajouter des éléments à cette liste au fur et à mesure qu’ils acquièrent de l’expérience. C’est une façon rapide pour moi de connaître leurs connaissances antérieures afin d’orienter les leçons vers les prochaines étapes, plutôt que de présumer le point d’entrée de chaque élève. Au fur et à mesure que les cours avancent, il en revient à chaque élève de comprendre comment diverses stratégies peuvent être utilisées dans différentes catégories de jeux. Il en va de même pour le contenu du curriculum portant sur la santé. En faisant appel à une approche reposant sur l’enquête, les élèves peuvent examiner des concepts et des stratégies qui sont plus appropriés pour leur stade de développement.

Pouvez-vous donner des exemples particuliers d’objectifs en ÉPS que les élèves peuvent établir pour favoriser l’autoévaluation et l’apprentissage ?

Lorsque j’enseigne des jeux de territoire, je demande aux élèves de tenter d’effectuer trois « passe-et-va » (give and go) dans un jeu tout en en faisant le suivi. Ils réalisent alors que lorsqu’ils sont à l’offensive, ils doivent continuer à se servir des stratégies utilisées lors des cours précédents (p. ex., se déplacer vers un espace ouvert, créer un espace ouvert) et lorsqu’ils sont à la défensive, ils doivent garder un espace approprié entre eux et le joueur qu’ils surveillent pour limiter ses chances de recevoir une passe. C’est formidable de voir comment le déroulement du jeu peut s’améliorer lorsque les élèves ont un objectif particulier. J’ai même constaté que lorsque je leur dis « le cours ne se terminera pas tant et aussi longtemps que tous n’auront pas touché au ballon (ou au disque) à cinq reprises », le niveau d’engagement augmente exponentiellement. Cela offre aussi une occasion d’évaluer les habiletés de vie, car, pour que tous reçoivent une passe, les élèves qui participent moins doivent démontrer de l’initiative en communiquant avec leurs coéquipiers et faire preuve d’esprit critique pour déterminer comment se mettre en position pour recevoir une passe. De plus, cela force les élèves ayant plus d’aptitudes à assumer la responsabilité de passer le ballon à leurs coéquipiers.

Quels sont les bienfaits de l’évaluation pour les élèves et les enseignants ?

Mon enseignement est beaucoup plus concret. Je peux observer chaque élève et lui parler afin de déterminer les prochaines étapes à entreprendre pour lui permettre d’atteindre l’objectif. Je n’ai plus besoin d’espérer que tout ira pour le mieux. L’utilisation de grilles d’évaluation créées avec les élèves me permet d’aider chaque élève à améliorer ses compétences motrices et à mieux comprendre les stratégies.

Nommez une chose cette année qui vous rend enthousiaste et qui aidera vos élèves à développer leur savoir-faire physique ?

J’ai conçu une nouvelle tâche à faire vers le début de l’année (après avoir donné l’exemple pendant quelques cours), pour laquelle mes élèves du cours PPL2O mènent, deux par deux, toute une classe pour un cours portant sur les habiletés motrices fondamentales et les principales stratégies offensives et défensives pour un sport de leur choix. C’est formidable de voir le niveau d’engagement parce qu’ils font des activités qu’ils aiment ; il existe une grande variété d’activités et les élèves doivent avoir l’esprit critique au sujet de ce qu’ils font pour réussir dans la pratique du sport. Cette année, je travaille avec une classe de 5e année afin de déterminer si les élèves sont en meilleure condition physique que mes élèves de 12e année du cours de PLH4M. La classe de PLH va créer des circuits de conditionnement physique dans le cadre de leur unité de mentorat visant à favoriser une meilleure condition physique, puis ils effectueront une rotation du circuit avec leurs camarades de 5e année. Ils consigneront tous le nombre de répétitions qu’ils peuvent effectuer à chaque station pour un suivi de leur progrès au fil du temps. Les élèves de 12e n’ont jamais été aussi actifs et les élèves de 5e année adorent l’attention que leur accordent les élèves plus âgés !

Je tente aussi d’offrir des expériences authentiques à mes élèves qui leur permettent d’exercer leurs habiletés. Par exemple, j’amène mes classes de PPL2O à des endroits dans la collectivité (p. ex., salle de quilles, terrain de golf, YMCA). J’espère ainsi qu’ils seront plus à l’aise de pratiquer un sport intramuros ou communautaire après le secondaire parce qu’ils se seront familiarisés avec les stratégies et les endroits où ils peuvent être actifs.

De plus, notre école organise des épreuves sportives saisonnières pour l’ensemble de la communauté scolaire, y compris les enseignants ! Il s’agit d’une formidable manière de motiver les élèves à améliorer leurs habiletés. Après l’évènement, nous pouvons effectuer une réflexion sur leurs performances afin de déterminer s’ils ont atteint leurs objectifs personnels.

Est-ce qu’il y a des ressources ou des outils en matière d’évaluation que vous recommanderiez ?

Que je sois à la recherche d’une leçon de Pilates ou d’une manière de présenter la façon de faire un smash au volleyball, j’utilise toujours les Ressources d’appui au programme-cadre d’ÉPS : 1re à 8e année d’Ophea comme ressources en matière d’évaluation. Bien que les plans de leçons soient conçus pour la 1re à la 8e année, ils peuvent être utilisés dans mes cours au secondaire étant donné la diversité des aptitudes dans chaque année d’études. Les plans de leçons proposent des moyens concrets d’évaluer les élèves dans chaque activité. Les grilles d’évaluation et les listes de contrôle pour les élèves, les pairs et les enseignants sont un excellent point de départ pour adapter les propos au langage des enfants et pour mieux personnaliser les leçons. J’aime aussi le fait que les leçons font appel à une approche ACpJ et qu’elles proposent des exemples de propos pour les enseignants pour aider les élèves à établir des liens entre une activité et une autre.

Faire croître le succès a aussi eu un impact positif sur l’évaluation de mes élèves. Grâce à ce document, je me pose toujours les questions « Pourquoi mes élèves font-ils cette activité ? » et « Est-ce que mes élèves comprennent la façon dont ils seront évalués et est-ce que mes leçons leur donneront la possibilité d’exercer ce qu’ils doivent démontrer et expliquer ? » Cela m’a permis de simplifier mon enseignement et d’enseigner d’une manière qui ne cause aucune surprise en ce qui concerne l’évaluation.