Quatre raisons pour lesquelles les élèves doivent être actifs cet hiver ! #FactFriday | Ophea.net

Quatre raisons pour lesquelles les élèves doivent être actifs cet hiver ! #FactFriday

Vendredi, Janvier 13, 2017 - 11:19

C’est l’hiver ! Avec les journées plus courtes et les récréations plus froides, même les meilleurs parmi nous (ou nos élèves) peuvent se sentir déprimés. Saviez-vous « qu’environ le cinquième des garçons et le tiers des filles ont indiqué qu’ils étaient déprimés ou qu’ils avaient le cafard au moins une fois par semaine » ?[i] Heureusement, il est possible de prévenir ce sentiment de déprime en bougeant plus et en passant moins de temps assis, permettant ainsi à nos élèves de se sentir mieux. Afin de lutter contre la déprime hivernale, nous vous proposons ce mois-ci quatre raisons pour lesquelles il est important d’encourager vos élèves à faire de l’activité physique cet hiver et tout au long de l’année : 

  1. Des études ont montré que l’activité physique améliore la santé mentale, tout particulièrement en réduisant l’anxiété et la dépression et en améliorant le bien-être en général.[ii]
  2. Une enquête menée auprès de 9 938 élèves d’âge scolaire a révélé que les élèves faisant de l’activité physique étaient moins susceptibles d’avoir le moral bas.[iii]
  3. L’augmentation des problèmes de santé mentale auxquels sont confrontés les jeunes et les enfants canadiens survient au moment où le niveau de participation à l’activité physique est en déclin.[iv]
  4. Il existe un lien positif entre l’activité physique, le sport et l’exercice et l’humeur, les émotions et le bien-être psychologique.[v]

En nous assurant que les élèves sont physiquement actifs et qu’ils participent à l’activité physique quotidienne sur une base régulière, nous réduisons leur risque de maladies chroniques et nous favorisons leur bien-être émotionnel. Les quatre raisons énoncées dans ce blogue ne représentent que quelques exemples des bienfaits de la pratique régulière d’activité physique. Il est important de discuter de ces bienfaits avec les élèves et de les aider à mieux comprendre l’impact de l’activité physique sur leur santé.

De plus, en promouvant le bien-être des élèves par l’activité physique quotidienne, le programme-cadre d’éducation physique et santé de 2015 explique, « il n’y a pas toujours de correspondance entre les comportements qui favorisent la santé mentale et la prévention d’une maladie mentale. Néanmoins, en étant renseigné sur la santé mentale et le bien-être émotionnel, l’élève peut mieux comprendre et mieux gérer les facteurs qui influent sur sa résilience et qu’elle ou il peut contrôler et donc être mieux en mesure d’avoir une santé mentale positive et de la conserver ».[vi] Ainsi, en soutenant le bien-être des élèves et en les encourageant à prendre en mains leur santé personnelle en faisant de l’activité physique une priorité, vous offrez aux élèves des possibilités qui vont au-delà des murs du gymnase ou de la salle de classe ; vous les préparez pour la vie.

Êtes-vous à la recherche de ressources pour vous aider à favoriser la réflextion et aider à lancer des discussion ? La ressource en ligne gratuite d’Ophea Il s’agit d’ÉPS fut créée pour aider les enseignants à mettre en œuvre le programme-cadre d’éducation physique et santé (1re à 12e année). La ressource Il s’agit d’ÉPS vous fournit les outils dont vous avez besoin pour mieux comprendre et connaître les cinq principes fondamentaux en ÉPS.

Jetez un coup d’œil à la ressource Il s’agit d’ÉPS dès aujourd’hui!


[i]Agence de la santé publique duCanada (2011).La santé des jeunes Canadiens : un accent sur la santé mentale. Ottawa. En ligne. 10 janvier 2017. http://www.phac-aspc.gc.ca/hp-ps/dca-dea/publications/hbsc-mental-mentale/assets/pdf/hbsc-mental-mentale-fra.pdf

[ii]Schmitz, N., Kruse, J., et Kugler, J. (2004). The Association between Physical Exercises and Health-Related Quality of Life in Subjects with Mental Disorders: Results from a Cross-Sectional Survey. Preventive Medicine, vol. 39, pp. 1200–1207.

[iii]Goodwin, R.D. (2006). Association between Coping with Anger and Feelings of Depression among Youths. American Journal of Public Health, vol. 96 (4), pp. 664–669.

[iv] Société canadienne de physiologie de l’exercice (2012).Directives canadiennes en matière d'activité physique et de comportement sédentaire. Ottawa. En ligne. 10 janvier 2017. http://www.csep.ca/CMFiles/Guidelines/CSEP_Guidelines_Handbook_FR.pdf

[v]Centre de ressources d’activité physique (PARC), 2016. Physical Activity and Mental Health. Toronto: En ligne. 10 janvier 2017 http://slideplayer.com/slide/6630417/

[vi]Ministère de l’Éducation de l’Ontario. (2015). Le curriculum de l’Ontario de la 1re à la 8e année : Éducation physique et santé (révisé). En ligne. 10 janvier 2017 http://www.edu.gov.on.ca/fre/curriculum/elementary/health1to8Fr.pdf