Résumé du webinaire portant sur « L’évaluation dans le contexte du programme-cadre d’éducation physique et santé du palier élémentaire » | Ophea.net

Résumé du webinaire portant sur « L’évaluation dans le contexte du programme-cadre d’éducation physique et santé du palier élémentaire »

Lundi, Mai 11, 2020 - 09:06

Ophea a enregistré en avril un webinaire portant sur l’évaluation dans le contexte du programme-cadre d’éducation physique et santé du palier élémentaire de 2019 qui porte une attention particulière au domaine d’étude A (Apprentissage socioémotionnel) étant donné que les participants aux webinaires précédents ont exprimé leur intérêt à ce sujet.

En vue de faciliter la mise en œuvre du programme-cadre, les objectifs du webinaire étaient que les participants aient :

  • une meilleure compréhension de l’évaluation dans le contexte du domaine A (Apprentissage socioémotionnel) du programme-cadre d’éducation physique et santé du palier élémentaire de 2019;
  • une connaissance accrue et une meilleure compréhension des principaux concepts associés à l’évaluation dans le contexte du programme-cadre d’éducation physique et santé du palier élémentaire de 2019;
  • une connaissance accrue des ressources additionnelles et d’autres sources d’information fiables relativement à l’évaluation dans le contexte du programme-cadre d’éducation physique et santé du palier élémentaire de 2019.

Nous tenons à remercier nos présentatrices pour ce webinaire :

Pascale Vandenhaak enseigne depuis 27 ans les matières de sa spécialisation, l’ÉPS et la musique. Elle travaille présentement à l’École Nouvel Horizon au conseil scolaire Viamonde avec les élèves de la maternelle à la sixième année. Passionnée d’un mode de vie sain et d’activité physique, elle fait la promotion de la santé et de la littératie physique auprès de ses élèves et de ses collègues au conseil où elle anime des formations et offre de l’accompagnement en ÉPS. Pascale est également ambassadrice d’Ophea, apportant son soutien envers la promotion des ressources éducatives de l’organisme.

Karen Trotter est spécialiste dans le domaine d’éducation physique et santé et enseigne depuis 23 ans pour le Conseil scolaire Providence. Elle est présentement la conseillère pédagogique responsable des dossiers de santé et bien-être des élèves du conseil et appuie le travail d’Ophea depuis plusieurs années en tant qu’ambassadrice et membre de divers autres comités.

Regardez le webinaire dans son entièreté sur notre chaine YouTube et lisez le résumé ci-dessous.

L’évaluation pour améliorer l’apprentissage des élèves

Le document Faire croître le succès : évaluation et communication du rendement des élèves fréquentant les écoles de l’Ontario du ministère de l’Éducation oriente les stratégies d’enseignement, d’apprentissage et d’évaluation dans les écoles de l’Ontario. En tant qu’enseignants, nous devons comprendre les principes directeurs et les politiques qui s’appliquent à l’évaluation et à la communication du rendement dans toutes les matières, y compris l’éducation physique et santé afin de favoriser l’apprentissage de tous les élèves.

La réussite de la mise en œuvre de cette politique dépendra du jugement professionnel des membres du personnel scolaire à tous les niveaux, de même que de leur habileté à travailler ensemble et à instaurer un climat de confiance auprès des parents et des élèves afin d’améliorer l’apprentissage et la réussite des élèves.

Afin que les élèves aient des occasions équitables d’évaluation dans le contexte du programme-cadre d’ÉPS, le personnel enseignant doit créer un environnement qui prône des valeurs et poursuit des objectifs éducatifs importants qui favorisent le développement du caractère, qu’il s’agisse d’encourager l’élève à faire de son mieux, à pratiquer l’équité et le franc-jeu, à respecter la diversité, à être sensible aux besoins individuels des autres, à rester en bonne santé et à veiller à son bien-être.

Comparaison des principes fondamentaux en éducation physique et santé et des huit principes directeurs du document Faire croître le succès

Une comparaison des principes fondamentaux du programme-cadre d’éducation physique et santé (pages. 11-12) et des huit principes directeurs du document Faire croître le succès (page 6) révèle plusieurs thèmes communs. Certains de ces thèmes témoignent d’un programme inclusif et bien planifié, dont les suivants :

  • L’importance de tenir compte et d’aider tous les élèves ayant des besoins divers, y compris ceux ayant des besoins particuliers et ceux inscrits au programme d’actualisation linguistique en français.  
  • L’importance de fournir des occasions d’apprentissage selon les champs d’intérêt, les besoins et le vécu de tous les élèves.
  • L’importance d’une communication continue et de soutien entre les principaux acteurs dans une communauté scolaire (par exemple, direction, personnel scolaire, familles).

Peu importent la classe et la matière, nos élèves ont un grand éventail de forces et de besoins. Dans le cadre d’une approche reposant sur l’enseignement intentionnel, le personnel enseignant doit reconnaître la diversité de ses élèves et utiliser une démarche d’évaluation et d’enseignement adaptable et personnalisée pour les expériences d’apprentissage de tous les élèves relativement aux habiletés socioémotionnelles.  

Domaine A : Apprentissage socioémotionnel

Ophea a présenté en novembre le webinaire, L’apprentissage socioémotionnel en éducation physique et santé. Nous, en tant qu’enseignants d’ÉPS, avons une responsabilité importante; notre programme offre une occasion unique pour le développement des habiletés socioémotionnelles qui permettront à l’élève de mieux se connaître et d’établir des liens positifs et productifs avec le monde extérieur. L’intégration de ces habiletés à d’autres composantes du programme-cadre d’ÉPS donne la possibilité à l’élève de développer, mettre en pratique et peaufiner ces importantes habiletés en vieillissant. C’est en s’assurant que ce domaine d’étude est évalué comme prévu que nous aiderons les élèves à développer ces habiletés.

Un survol des habiletés socioémotionnelles

  • Les élèves acquerront les habiletés pour reconnaître et gérer les émotions afin de pouvoir exprimer leurs sentiments et comprendre ceux des autres.
  • Les élèves apprendront à repérer les sources de stress et à surmonter les défis afin de développer leur résilience personnelle.
  • Les élèves apprendront à demeurer motiver et à persévérer afin de susciter un sentiment d’optimisme et d’espoir.
  • Les élèves apprendront à tisser des liens et à bien communiquer afin de favoriser des relations saines et de respecter la diversité.
  • Les élèves amélioreront leur conscience de soi et leur confiance en soi afin de développer un sentiment d’identité et d’appartenance.
  • Les élèves apprendront à exercer une pensée critique et créative afin de pouvoir prendre des décisions éclairées et résoudre des problèmes. [1]

Ce domaine d’étude a pour objectif de fournir des occasions aux élèves de « favoriser son état général de santé et de bien-être, y compris une santé mentale positive, ainsi que sa capacité d’apprendre, d’améliorer sa résilience et de s’épanouir. L’apprentissage lié à ce domaine d’étude se déroule et est évalué dans le contexte des situations d’apprentissage des trois autres domaines. Ces habiletés doivent faire l’objet d’un enseignement et d’une évaluation distincts dans tous les domaines du programme (Vie active, Compétence motrice, et Vie saine). » 2

La planification du programme d’ÉPS dans le contexte du domaine d’étude A : Apprentissage socioémotionnel

Le personnel enseignant doit utiliser des stratégies pédagogiques efficaces pour aider les élèves à atteindre les attentes du programme-cadre, ainsi que des moyens appropriés pour l’évaluation de l’apprentissage des élèves sur une base continue. Il est aussi important de comprendre que la collaboration de l’ensemble de la communauté scolaire est essentielle pour assurer un langage commun et une compréhension commune de l’apprentissage socioémotionnel du domaine d’étude A afin que les élèves comprennent qu’il est intégré à l’ensemble du programme-cadre et ailleurs.

Une variété d’exemples de stratégies pédagogiques d’évaluation sont présentés, et une attention particulière est portée à l’intégration de l’apprentissage socioémotionnel à l’ÉPS aux cycles primaire, moyen et intermédiaire. 

Cycle primaire

Un exemple pour le cycle primaire fut une image d’un résultat d’apprentissage montrant comment le domaine d’étude A (Apprentissage socioémotionnel) est intégré au domaine d’étude C (Compétence motrice). Il est essentiel pour l’évaluation au service de l’apprentissage et l’évaluation en tant qu’apprentissage d’avoir des résultats d’apprentissage et des critères d’évaluation communs avec les élèves. Le résultat d’apprentissage pour la 2e année dit : « Nous apprenons à envoyer un objet par-dessus un filet avec amour pour créer un échange ». Dans cette unité d’activité physique, les élèves ont eu plusieurs occasions d’envoyer un objet à leur partenaire afin de créer un échange dans des jeux avec filet/mur en ayant des discussions continues avec l’ensemble de la classe et avec l’enseignant. L’enseignant utilise le mot « amour », déterminé avec les élèves, pour les aider à comprendre comment envoyer l’objet doucement, de manière contrôlée et avec respect pour les autres joueurs pour qu’ils puissent renvoyer l’objet avec succès. Tout au long de l’unité, des questions de réflexion établissant des liens aux jeux/activités ont été posées aux élèves pour faciliter leur réflexion relativement aux contenus d’apprentissage de l’apprentissage socioémotionnel : A1.1 Reconnaissance et gestion des émotions et A1.4 Relations saines, au sein du domaine C, Compétence motrice.

Cycle moyen

Pour l’un des exemples du cycle moyen, les élèves ont eu la possibilité d’examiner comment elles et ils vivent un éventail d’émotions. Les élèves ont eu l’occasion d’explorer des mèmes d’animaux qui montrent différentes émotions dans le cadre d’une activité de mise en situation. L’enseignant a présenté les photos et a demandé aux élèves de rédiger de courtes phrases décrivant des situations dans lesquelles elles et ils se sentaient de cette façon. Pour la photo du chaton qui dormait sur un clavier, certaines des réponses des élèves furent : « La façon dont je me sens quand je n’ai personne avec qui passer du temps. Lorsque je réalise que tous mes devoirs sont à remettre demain. Lorsque ma mère m’a défendu d’aller me coucher avant d’avoir fini des tâches. »  Pour la photo du chien heureux, certaines des réponses des élèves furent : « Je me suis levé bien reposé et pas bougonneux! Notre enseignant nous dit quelque chose d’intéressant. J’adore les weekends. » Les élèves ont eu l’occasion de discuter afin de décrire les déclencheurs qui lient leurs pensées, leurs sentiments et leurs actions à une émotion particulière. Cette activité est un outil d’évaluation en tant qu’apprentissage pour aider les élèves à développer leur capacité à être des apprenants autonomes tout en faisant le suivi de leur progrès, et pour aider l’enseignant à en apprendre davantage sur les élèves, leurs comportements et leurs émotions.

Cycle intermédiaire

Dans le cadre du développement de la littératie en santé mentale, les élèves du cycle intermédiaire apprennent à faire la distinction entre la santé mentale et la maladie mentale et à prendre conscience de l’impact de la stigmatisation associée à la maladie mentale. L’établissement de normes dans le cadre du domaine d’étude sur l’apprentissage socioémotionnel établit un fondement pour les discussions sur la santé mentale en préparation aux transitions et aux changements qui ont lieu au cours de l’adolescence. Le personnel enseignant intègre de nombreuses possibilités pour les élèves de réfléchir à leur santé mentale, que ce soit sur le stress, les relations ou la vie en général afin de pouvoir observer la progression de l’apprentissage des élèves. La création d’un environnement sécuritaire pour les élèves pour réfléchir, échanger et discuter de manière honnête tout en étant à l’aise permettra à l’apprentissage en santé d’être plus signifiant et utile. L’enseignement aux élèves, et l’établissement avec eux de critères d’évaluation personnalisés, des façons de comprendre et de reconnaître le stress et les difficultés et de s’y adapter de manière positive, les aideront à prendre conscience de leurs émotions, de leurs intentions et de leurs motivations en communiquant et en interagissant avec les autres.

Réflexion du personnel enseignant

En tant qu’enseignants, nous apportons tous notre enthousiasme et des stratégies d’enseignement et d’évaluation variées en classe pour satisfaire aux divers besoins individuels de nos élèves. Il est très utile de faire appel à une variété d’approches pour l’enseignement  et l’évaluation afin que les élèves aient de nombreuses occasions d’acquérir et d’affiner les compétences et les connaissances requises concernant l’apprentissage socioémotionnel et l’ensemble de l’apprentissage du programme-cadre d’ÉPS. Au fur et à mesure que nous établissons notre programme d’ÉPS équilibré, il est important que nous effectuions une réflexion sur les résultats d’apprentissage, puisqu’elle nous donne des occasions d’apporter des ajustements à notre programme et à nos approches pédagogiques afin d’aider tous les élèves à satisfaire aux attentes du programme-cadre au meilleur de leur capacité.

Ressources additionnelles

Suivez-nous sur Twitter et consultez notre bulletin électronique mensuel eConnexion pour demeurer à l’affût!


[1]  Ministère de l’Éducation de l’Ontario. (2019). Le curriculum de l’Ontario de la 1re à la 8e année – Éducation physique et santé (p. 328). Récupéré de : http://www.edu.gov.on.ca/fre/curriculum/elementary/2019-education-physique-sante-1rea8e-annee.pdf

  2 Ministère de l’Éducation de l’Ontario. (2019). Le curriculum de l’Ontario de la 1re à la 8e année – Éducation physique et santé (p. 29). Récupéré de : http://www.edu.gov.on.ca/fre/curriculum/elementary/2019-education-physique-sante-1rea8e-annee.pdf