Séance d’apprentissage de la série #Ophea100 : « Shifting the Narrative in Health and Physical Education towards Action » (le changement de perspective en éducation physique et santé pour passer à l’action) | Ophea.net

Séance d’apprentissage de la série #Ophea100 : « Shifting the Narrative in Health and Physical Education towards Action » (le changement de perspective en éducation physique et santé pour passer à l’action)

Mardi, Décembre 14, 2021 - 16:07

Imaginez ce à quoi pourrait ressembler un programme d’éducation physique et santé où la perspective provient des élèves et représente de manière authentique les besoins et les champs d’intérêt d’une population étudiante très diversifiée. Comment cette mentalité pourrait-elle être bénéfique pour le bien-être et la qualité de vie de nos élèves? 

Ophea a organisé le mardi 31 août 2021, en conclusion de la série de séances d’apprentissage #Ophea100, un webinaire visant à discuter de nouvelles approches pédagogiques innovatrices pour la prestation de l’éducation physique et santé. Cette séance a donné la possibilité aux experts et aux participants d’échanger, d’apprendre et de reconnaître les bienfaits et les torts potentiels associés à ce sujet; de plus, elle a permis d’échanger sur des moyens d’offrir à nos élèves des possibilités enrichissantes de favoriser leur autonomisation et la défense de leurs intérêts de manière individuelle ou collective.

Nous tenons à remercier le modérateur de ce webinaire :

Tim Fletcher est professeur agrégé à la Faculté de kinésiologie de l’Université Brock à St. Catherines en Ontario. Tim fut enseignant d’éducation physique et santé et il enseigne maintenant aux futurs enseignantes et enseignants. Sa recherche porte principalement sur le perfectionnement professionnel du personnel enseignant et l’auto-analyse de la pratique professionnelle. La majeure partie de son récent travail, effectué en collaboration avec Déirdre Ní Chróinín (Mary Immaculate College, Irlande), est consacré à la création d’outils pédagogiques visant à aider le personnel enseignant à offrir des expériences d’éducation physique enrichissantes aux élèves. Tim est membre des comités de rédaction des revues spécialisées Physical Education and Sport Pedagogy, Journal of Teaching in Physical Education, Curriculum Studies in Health and Physical Education, et Studying Teacher Education. Il est également président élu du Conseil de recherches d’EPS Canada et membre du conseil d’administration d’Ophea.​

Nous tenons aussi à remercier nos invités experts :

  • Ken Leang, directeur adjoint, Conseil scolaire du district de la région de York
  • Nicki Keenliside, directrice adjointe, Conseil scolaire du district de Toronto
  • Milena Trojanovic, enseignante d’éducation physique et santé, Conseil scolaire du district de Halton
  • Andrea Haefele, conseillère en matière du programme-cadre, Ophea

Par des questions de réflexion, des discussions et des exemples de modèles d’enseignement existants, les participants ont pu réfléchir à leur rôle actuel et aux possibilités de modifier la perspective et la façon de faire dans leur communauté scolaire.

Visionnez l’intégralité du webinaire sur notre chaîne YouTube (en anglais)

Mise en contexte

Si nous faisions la prestation de l’éducation physique sous sa forme actuelle aux générations futures, seraient-elles intéressées? Que devrions-nous conserver, que laisserions-nous de côté et qu’ajouterions-nous?

Le Canada et l’Ontario sont reconnus comme étant une utopie éducationnelle en ce qui concerne le cursus scolaire. Les mesures de responsabilisation, la qualité du personnel enseignant et l’équité sont parmi les éléments que l’Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE) considèrent comme étant ce qui distingue le système d’éducation canadien d’autres pays; mais s’agit-il d’une perspective déformée? Lorsque nous nous concentrons sur l’éducation physique et santé, ce sont les perspectives de l’équité et de la mise en œuvre qui sont utiles pour déterminer ce qui se fait et ce qui pourrait être changé. Les approches traditionnelles en éducation physique et santé sont inefficaces pour de nombreux élèves; cela est d’autant plus vrai lorsque nous pensons au tort qui peut être causé et qui a été causé au nom de l’éducation physique et santé. L’ÉPS a servi à marginaliser davantage de nombreux élèves selon leur race ou leur ethnicité, leur genre, leur orientation sexuelle, leur capacité, leur taille et leur forme corporelle, leur accès à des possibilités de bouger et les diverses formes de mouvements qui les intéressent.

La création d’espaces d’apprentissage pour tous les élèves et la valorisation des expériences de mouvement sont essentielles à l’apprentissage des élèves et peuvent être des points de départ très utiles.

Le changement de perspective

À quoi pourrait ressembler un programme d’éducation physique et santé où la perspective provient des élèves et représente de manière authentique les besoins et les champs d’intérêt d’une population étudiante très diversifiée et leurs communautés?

À quoi pourrait ressembler une version de l’éducation physique et santé que tous les élèves décriraient comme enrichissante et ayant des effets positifs sur leur qualité de vie?

Ces questions semblent favoriser une approche plus ouverte pour les programmes et la pédagogie en éducation physique et santé. Il y a des approches qui sont mieux adaptées pour satisfaire aux objectifs en matière d’équité ou pour servir de fondation pour une refonte de l’éducation physique et santé qui répond mieux aux besoins d’une population étudiante très diversifiée.

Parmi les approches pédagogiques qui favorisent l’équité, on compte celles qui permettent aux élèves de s’exprimer et de faire des choix, celles fondées sur l’enquête, les modèles d’évaluation fondés sur la négociation, le choix négocié du contenu et des pratiques socialement justes et inclusives. On note aussi les approches qui permettent aux élèves de faire des rapprochements particuliers avec leur vie à l’école et ailleurs.

Parmi les approches qui tiennent compte des objectifs en matière d’équité, on compte :

  • L’enseignement de la responsabilité personnelle et sociale (Hellison, 2003)
  • Les approches activistes (Oliver & Kirk, 2015)
  • Le modèle de mise en pratique « Practising Model » (Barker et coll., 2019)
  • Les approches pédagogiques tenant compte des traumatismes (Quarmby et coll., 2021)
  • L’éducation physique enrichissante (Fletcher et coll., 2021)

Toutes ces approches reconnaissent qu’une flexibilité est requise pour que le personnel enseignant puisse porter des jugements professionnels éclairés quant à leur adoption et leur modification selon les besoins de leurs élèves, de leur école et de ce qui est accessible au sein de la communauté scolaire.

Dites-nous ce qui vous interpelle quant à votre rôle, votre communauté scolaire et votre parcours individuel par rapport aux changements possibles en éducation physique et santé.

Exemples de réponses de nos experts et des participants :

Sur le point de départ…

  • À quoi est-ce que je m’attends pour mes élèves plutôt que de mes élèves? Je souhaite qu’elles et ils s’amusent et établissent des liens sociaux positifs avec leurs pairs. L’enseignement d’éléments du programme-cadre doit attendre que des relations soient établies et que je comprenne les histoires des élèves; ensuite, les possibilités d’apprentissage deviennent plus enrichissantes.
  • Nous parlons souvent des raisons, des façons et des éléments requis, sans tenir compte des personnes.
  • Auparavant, je croyais que je devais tout savoir et avoir tout préparé au commencement de l’année scolaire; mais maintenant, je sais qu’il n’y a rien de mal à ne pas tout savoir, et que je dois commencer par connaître mes élèves.   

Sur l’établissement de liens…

  • Quelle est ma perspective et quels sont mes préjugés? Lorsque j’entame ma réflexion, je peux m’ouvrir à apprendre d’autres membres du personnel enseignant.
  • À quoi ressemble une école enrichissante? Nous entendons souvent que nous devons établir des liens avec le personnel, les élèves et leurs familles; mais, concrètement, comment devons-nous le faire? Cet aspect doit être intentionnel dans notre pratique et faire appel à une perspective administrative.
  • En offrant des possibilités aux membres du personnel enseignant de se réunir; il faut établir des relations avant de résoudre des problèmes de manière collective.  
  • Ce qui est le plus important, c’est l’établissement d’un sentiment d’appartenance au sein de la salle de classe et de liens avec mes élèves.
  • Les élèves font de leur mieux, mettent l’effort, apprennent, essaient, posent des questions et font des remises en question pour le personnel enseignant qu’elles et ils reconnaissent comme ayant à cœur leur bien-être et leur réussite.

Sur le rôle de la vulnérabilité…

  • Demander à mes élèves de me faire part de leurs commentaires notamment sur mes pratiques d’enseignement, mes pratiques d’évaluation, et la culture et le climat en classe.
  • Ma priorité et mes efforts se sont toujours concentrés sur un meilleur apprentissage des élèves et de meilleures expériences d’une façon qui tient compte de mes valeurs fondamentales : la bienveillance, l’optimisme et le respect.  
  • Mon travail est à son plus enrichissant sur les plans personnel et professionnel lorsque je suis en dehors de ma zone de confort. Cela a un impact positif sur l’apprentissage des élèves et mes relations avec mes collègues.
  • Lorsque vous êtes clair et honnête avec les élèves en leur expliquant le raisonnement, elles et ils se joignent à l’aventure. Lorsque vous adoptez un nouveau modèle, tant et aussi longtemps que vous en comprenez le raisonnement, il vous sera plus facile de vous améliorer en tant que professionnel et de faire participer les élèves dans un apprentissage enrichissant.
  • Vous n’avez pas à apporter des changements à votre pratique sans aide. Établissez une communauté de pratique afin d’échanger des connaissances et de l’information et de vous entraider.  

Sur l’importance de l’inclusion…

  • Il faut promouvoir des possibilités authentiques et inclusives de faire de l’activité physique pour une plus grande diversité d’apprenants complexes dans le contexte habituel d’une salle de classe pour changer la perspective. 
  • Je crois maintenant que pour travailler efficacement et enseigner à l’enfant sous toutes ses « facettes », il faut prendre le temps de comprendre la complexité de toutes nos différences.
  • L’ÉPS enrichissante m’interpelle dans mon rôle en ÉPS et mon parcours d’apprentissage personnel. Je crois qu’il est essentiel pour un mode de vie sain et actif de trouver une pertinence et une signification personnelles. J’apprends encore à trouver une signification. En aucun moment, je ne veux que mes élèves se sentent exclus dans ma classe.
  • En réfléchissant à notre rôle et ce que nous avons appris au fil des ans, nous réalisons que ça commence par nous, nos paroles et nos gestes. L’espace physique a ses limites. Lorsque nous prenons le temps de répondre avec empathie, les gestes et les paroles peuvent nous mener loin.

Le processus d’apprentissage est plus efficace lorsque la prestation des programmes d’éducation physique et santé se fait dans des écoles saines et qu’il est encadré par le personnel scolaire, les familles et les communautés. Les concepts de l’équité, de la diversité et de l’inclusion sont tous au cœur de la mise en œuvre du programme-cadre d’éducation physique et santé; et c’est en comprenant l’histoire collective de l’éducation physique et santé que nous pouvons commencer à déterminer sa contribution possible à la réconciliation et au respect et à l’éloge des mérites de la diversité.  ​​

Alors que nous soulignons notre 100e anniversaire, nous nous efforçons plus que jamais d’engendrer des changements. Ce que nous ferons à l’avenir tient à nous tous; alors, poursuivons la conversation! Échangez avec nous (@OpheaCanada) sur TwitterFacebook et Instagram. Pour demeurer à l’affut des possibilités de perfectionnement professionnel, des ressources et des services d’Ophea, inscrivez-vous pour recevoir le bulletin électronique eConnexion.